Actualités

Un après-midi Zécolo, c’est plus rigolo

  • Publié le 30/04/2010 à 14:05
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Les étudiants en BTS1 assurance à Bahuet lisent leurs contes aux enfants de La SalleCet après-midi, les étudiants de Bahuet en première année BTS assurance sont venus lire aux enfants de La Salle les contes qu'ils ont écrits pour eux. L'aboutissement de part et d'autre d'un long travail sur le développement durable. Rencontre avec Zécolo, Zécolinette, leur petit Zécolino... Quand des grands inventent des histoires pour les petits en vue d'un monde meilleur, question de générations.



Zécolo à La SalleA l'école La Salle, en maternelle comme en primaire, on attendait impatiemment ce jour où "des grands" viendraient raconter des histoires. Des grands eux aussi impatients et visiblement un peu émus, même s'ils ne voulaient pas trop se l'avouer. Pour les 25 étudiants, c'était en fait l'aboutissement d'un travail effectué depuis la rentrée de septembre, une sorte de grand oral.

Répartis en cinq groupes, ils et elles ont écrit des contes sur le développement durable dans le cadre de leur formation en assurance. Le rapport entre les deux, direz-vous? Il n'y en a pas, ou alors peut-être vaguement, en cherchant bien du côté de l'indemnisation des dégâts liés aux catastrophes écologiques. Mais bon! Plus prosaïquement, ce travail a été réalisé autour du thème "génération" en travaillant avec les programmes de français et de communication et le CDI.

Les histoires de Zécolo "Le but, c'était d'éduquer les enfants au développement durable. Nous avons écrit des contes sur ce thème et inventé des jeux autour des livres de coloriages, des quizz...", explique Jean-Lou, étudiant à Bahuet. "Le plus difficile, c'était de commencer, d'avoir de l'inspiration, un scénario qui tienne la route, avec un vocabulaire adapté aux enfants", ajoutent Charles et Clément. "Notre inquiétude, c'est d'arriver à capter leur attention", et de s'entendre répéter "surtout, il faut parler lentement..."

"Ils ont abordé ces contes comme des grands frères", assure Jean-Pierre Dubernard, leur professeur de français qui a chapeauté ce travail avec sa collègue de communication Nadine Toulemont et Pascale Angles-Coulombeix pour le CDI. "Et ils y ont pris plaisir. Nous les avons limités à huit pages, sinon ils auraient écrit un roman." Personnage central de ces contes: Zécolo, créé il y a trois ans dans le cadre d'une opération similaire.

Des contes pour enfants sagent qui aiment la planèteA l'école La Salle, on connait donc bien Zécolo sur sa planète Nickel, ainsi que son épouse Zécolinette. Les enfants ont d'ailleurs réalisé leurs personnages presque grandeur nature. "Ici aussi, on s'est préparé à la rencontre", assure la directrice Françoise Sargnac. "Chaque classe a travaillé sur le thème: la maternelle sur les matériaux de recyclage, les CM2 sur la déforestation..." Les CP ont fabriqué un produit nettoyage écologique, une recette d'instit. Et chacun de montrer son travail aux autres, encadrés par quelques 5e du collège. Le travail se poursuivra aussi bien après cet après-midi de lectures.

"A l'âge de 25 ans, Zécolo s'était marié, avait trois enfants et vivait dans une jolie petite maison. Plus ses enfants grandissaient et plus Zécolo avait peur pour leur avenir sur la planète...", démarre un de ces contes qui, n'en doutons pas, fera encore l'objet de bien des commentaires ce soir en famille.

Ici, on apprend à bien recycler pour faire du compost

Des collégiens de 5e ont également pris les plus jeunes sous leurs ailes