Actualités

La résidence Pierre Mas a été inaugurée

  • Publié le 07/05/2010 à 15:43
  • Par Michel DUBREUIL
La résidence Pierre Mas a été inaugurée. L'ancien foyer-logement Blanqui abrite désormais 28 logements sociaux.

 

Situé boulevard Marx Dormoy, l'ancien foyer-logement Blanqui avait été ouvert en novembre 1972, avant de fermer ses portes et d'être mis à la disposition de l'Office public HLM en décembre 2005. Il revit aujourd'hui grâce à une restructuration qui a permis la création de 28 logements sociaux, du studio au T5. Les travaux, qui ont duré un peu plus d'un an pour une ouverture effective en décembre 2009, ont coûté 2,48 millions d'euros.

A l'occasion de ce chantier, toutes les parties communes, intérieures et extérieures, ont été rendues accessibles avec un ascenseur aux normes handicapées et un contrôle d'accès par vidéophone. Les appartements sont également équipés soit d'une baignoire, soit d'une douche à l'italienne.

Cette après-midi, ce nouvel immeuble de l'Office public de l'habitat (OPH) a été inauguré. Le député-maire Philippe Nauche, en compagnie de la famille de Pierre Mas, son épouse Madeleine, ainsi que ses petits-enfants, ont dévoilé la plaque portant le nom de l'ancien directeur de l'Office HLM de Brive, avant de couper le traditionnel ruban et d'effectuer une visite des bâtiments.

Salle du pont du Buy, à l'issue de l'inauguration, un hommage a été rendu à Pierre Mas. Philippe Nauche a rappelé le parcours de Pierre Mas, qui a consacré 35 années de sa vie à l'Office HLM de Brive de 1958 à 1993, dont 24 comme directeur. De Henri Chapelle à Odette Neuville, il a connu ainsi 9 présidents de l'Office. "Pendant cette période, près de 2.250 logements furent réalisés et plus de 1.500 ont été réhabilités. Mais au-delà de ces chiffres, nous pouvons également retenir qu'il fut un précurseur avec, dès le début des années 80, la réalisation de plusieurs maisons à ossature bois et l'installation de panneaux solaires à la résidence Paul Ganet", a déclaré le député-maire, qui n'a pas manqué de souligner la véritable dimension humaine de Pierre Mas.

"L'OPHLM était pour lui bien plus qu'une simple activité professionnelle. Il s'agissait d'un combat qui traduisait les valeurs humanistes qu'il portait, le combat d'une vie pour que chacun dispose d'un logement décent. Cette passion l'animait aussi dans ses très nombreux engagements associatifs. Toujours précurseur, il s'était investi par ailleurs pour la promotion de l'économie sociale et solidaire."

Madeleine Mas a pris la parole pour dire son émotion devant ces témoignages et cet hommage rendus, avant de laisser le sous-préfet conclure sur la politique de l'habitat.