Actualités

Le rugby des champs gagne au stadium

  • Publié le 08/05/2010 à 16:59
  • Par Jean René LAVERGNE
le bout de bois de Beaulieu

Une fois l'an, les meilleurs clubs régionaux sont invités à fouler la pelouse du stadium. C'était donc jour de fête aujourd'hui pour ces joueurs et leurs supporters venus de Dampniat, Naves, Saint-Léonard, Beaulieu, Mansac, Varetz, Saint-Aulaire, Ambazac ou Pompadour. Les finales régionales consacrent le champion du Limousin de la quatrième série à la promotion d'honneur. Quand le rugby des champs s'invite sur le terrain des seigneurs.

Les tribunes hautes en couleursPas de VIP aujourd'hui dans les travées du stadium, et pourtant tous les joueurs et leurs supporters sont invités d'honneur. Aujourd'hui, retour du rugby amateur dans l'antre du professionnalisme. Les loges sont restées closes, mais, dans les gradins, il y avait de la vie, de l'enthousiasme et de la sincérité. Chaque club pouvait compter sur son flot d'inconditionnels avec des bandas, des chants de circonstances et des tenues aux couleurs du clubs.

La touche entre Varetz et Mansac Sur la pelouse Amédée Domenech, à 14h30 tapante, débute la finale de première série entre Mansac et Varetz. A la même heure sur le terrain annexe, le choc de deuxième série, Beaulieu-sur-Dordogne-Saint-Aulaire. Le public a pris d'assaut la main courante. D'un côté les supporters de Beaulieu, de l'autre ceux de Saint-Aulaire.

Lors de la phase régulière de championnat, l'équipe de Beaulieu a croqué à deux reprises les gars de Saint-Aulaire sponsorisés par un producteur de pommes. Sur le terrain, ça barde, le score est serré, les petites phrases fusent. "Moi je dis qu'à ce stade de la compétition, personne n'a le droit de perdre", lance une spectatrice de Beaulieu, béret rouge sur la tête et maillot du club sur les épaules. Un autre spectateur lui répond: "Je suis d'accord avec toi mais ce serait bien que Beaulieu l'emporte". Des tranches de vies dignes des brèves de comptoir. La victoire de Beaulieu

Ces finales régionales sont pour ces joueurs des moments exceptionnels. "Tu y penses toute la semaine, tu as une pression énorme, puis une fois que le coup d'envoi est donné, c'est une autre histoire. Tu n'entends même plus les supporters", témoigne le talonneur de Beaulieu. Sur la pelouse, l'engagement est féroce, le suspens est entier. 18-18 à la fin de l'exercice. Saint-Aulaire a marqué deux essais à rien et pense avoir remporté le titre. Et bien non! Au final, l'équipe de Beaulieu est sacrée championne du Limousin pour l'ensemble de son œuvre en championnat: 18 matchs 18 victoires.

 ballon en lévitation

un bout de bois de tous les diables

coeur d'étoile

par le maillot

les tribunes colorées

les canotiers de Panazol

 la joie à tout age

Naves Dampniat

la dame au ballon bleu

une belle journée