Actualités

Mondiaux 24 heures : top départ

  • Publié le 13/05/2010 à 10:04
  • Par Jean René LAVERGNE
Le départ vient d'être donnéC'est parti pour les 230 athlètes venus de 33 pays engagés sur ces championnats du monde des 24 heures de course à pied. A 10h précises, Philippe Nauche, député-maire, a donné le top départ fixé devant l'hôtel de ville. 235 athlètes se sont élancés en empruntant la rue Toulzac, et l'avenue de Paris avant de rejoindre le circuit fermé tracé autour du marché couvert. Premières foulées d'une course qui ne s'arrêtera que demain à 10h, au terme de deux tours d'horloge complet.

Les athlètes juste avant le départAmbiance décontractée et légère dans les minutes qui précèdent le départ. Les athlètes sont détendus, ils plaisantent, posent pour les photos. L'équipe de France est particulièrement sollicitée. Sylvie Peuch, la régionale de l'étape, et ses copines ont poussé le souci du détail jusqu'à un maquillage discret. "Ce sont des petits trucs, mais ils comptent, on fait tout pour se sentir bien", explique Sylvie motivée pour bien des raisons : ''Cette course nous allons la faire pour Patrick Marani qui nous a quittés, puis nous allons nous efforcer de garder notre titre mondial par équipe".

Le clan français semble soudé et solidaire avant d'aller affronter le bitume. A quelques pas de là, un athlète russe mince comme un fil ajuste son bandana et n'a de cesse  de regarder sa montre chronomètre. Les Japonais sont eux aussi en rangs serrés. Certains s'isolent, sautillent, avant de prendre le départ. Il y a de l'impatience, du stress, visible sur certains athlètes, plus contenu chez d'autres, puis arrive l'heure du départ.

le chrono est parti pour 24 heuresLes foulées sont alertes, ça frotte un peu, rien de méchant en descendant la rue Toulzac avant de rejoindre le circuit. Le spectacle du départ groupé est terminé, les athlètes attaquent le dur, et là c'est presque du chacun pour soi qui commence  avec pour quelques-uns et quelques-unes ce secret espoir de faire tomber le record du monde de 290,221km chez les garçons et 250,106 chez les dames.

24 heures durant, ces sportifs hors normes vont enchaîner les boucles. Plus tard, le jour va s'en aller, la course prendra une autre dimension avec le poids de la fatigue qui commencera  à se faire sentir. Les costauds se retrouveront entre eux pour préparer l'explication finale quand le jour sera revenu.

Vous pouvez suivre au fur et à mesure le classement de ces Mondiaux sur le site 24h-brive.

Jeunes spectateurs

la championne de l'an dernier

le théatre des opérations

Les coureurs concentrés avant le départ