Actualités

Une nuit du musée révolutionnaire

  • Publié le 17/05/2010 à 14:48
  • Par Michel DUBREUIL
Une nuit tricoloreUn peu plus de 1.300 personnes sont venues faire une balade nocturne au musée Labenche de Brive samedi. Dans le cadre de cette opération européenne, enfants et adultes ont pu vivre durant quelques instants à Brive au rythme de la Révolution.

La Nuit des  musées rencontre chaque année un vrai public et une vraie passion. C'est aussi l'occasion pour beaucoup de familles de découvrir grâce à la gratuité  le musée Labenche, sa cour et ses 17 salles, dans une ambiance des plus chaleureuses. Après la Renaissance l'an passé, l'équipe du musée briviste avait décidé cette année de placer cette soirée sous le signe de la Révolution. 

De l'ambiance dans la cour de Labenche Et il y en avait pour tous les goûts. Un jeu de piste attendait les jeunes détectives qui pouvaient ainsi suivre la trace de l'ancien propriétaire du musée, Marc René Marie d'Amarzit de Sahuguet. Des animations étaient prévues dans la cour du musée et sous ses arcades, où, à travers le thème "une taverne à la Révolution", le public a pu découvrir la restitution d'une époque déclinée grâce à des sketches, des jeux, et des combats. 

A l'intérieur même du musée, outre les salles de collections permanentes  et l'exposition consacrée au patrimoine restauré, les visiteurs du soir ont pu suivre les aventures de Pierre André Latreille, entomologiste né à Brive et qui se réfugia dans sa ville natale pendant la Révolution avant d'être arrêté en 1793. L'occasion d'entendre les airs et les chansons en vogue à l'époque...

Chants et musique dans les salles du musée

Le crieur

L'histoire de la Révolution

 

les bonnets rouges dans l'escalier

les drapeaux

Les enfants au bonnet phrygien

Ombres et lumières à la nuit des musées

 

Même les escaliers ont du succés

 

La cour du musée pavoisée