Actualités

Courir à Brive. James Theuri, impérial sur le grand prix

  • Publié le 28/05/2010 à 23:10
  • Par Marie Christine MALSOUTE


Le Français James Theuri aura mené les 10km du grand prix de bout en bout, imposant dès le départ un rythme soutenu à ses concurrents, creusant l'écart, multipliant les accélérations. Un James Theuri en grande forme, majestueux, qui avait décidé ce soir de gagner la course. Et personne n'est venu le contredire. Devant un public ravi, le légionnaire aura blouclé les 10km en 28'46''. Il aura manqué d'un peu de concurrence pour le pousser à battre le record de l'épreuve de quelques malheureuses 30''.



Vous pouvez consulter les classements sur le site Topchrono.



Tous les spectateurs ont été impressionnés par la foulée de l'ancien Kényan. Alors que sur la Guierle, les vainqueurs de la populaire descendent du podium, les stars du bitume s'élancent sur l'avenue Kennedy. D'emblée, le ton de ce grand prix est donné par James Theuri, dossard 15. Devant, il multiplie les accélérations et le groupe de tête passe le premier kilomètre en 2'42. Les spécialistes frissonnent: va-ton voir tomber un nouveau record?

Aux avant-postes, en maillot jaune, le légionnaire impose son rythme, soutenu. D'entrée de jeu, il va chercher le chrono. Derrière, on essaie de coller à sa foulée. Trois hommes s'accrochent pourtant dans le premier tour, mais James Theuri envoie encore. Il ne se retourne plus, la tête dans les épaules, il fonce, moins de 9' au 3e kilomètre. Certains se mettent dans le rouge par la seule volonté de ce diable de coureur, grand spécialiste du 10km avant de s'orienter vers le marathon.

Au 2e tour, il a creusé l'écart, son concurrent le plus proche est relégué à 80 mètres, puis 100. Le leader semble impossible à rattraper. Le grand favori, le Kényan Josphat Muraga, est battu. Ce soir, c'est James Theuri qui mène le bal. Le départ ultra rapide a fait du mal dans les rangs. Mais voilà que dans le 3e tour, une tentative semble se dessiner. Peine perdue, le meneur serre les dents et se maintient loin en tête. Et c'est ainsi que le roi de la soirée passe l'arche d'arrivée en 28'46''. Arrivent à 29'04'' le dossard 139, Ruben Iindongo, légionnaire français d'origine namibienne puis le Kényan Abraham Kiprotich (dossard 4) en 29'06''. Derrière, on bataille encore pour les titres régionaux alors que d'autres s'accrochent au seul ballon d'allure de 45' mené par François Lacassagne.

Plié en deux, James Theuri savoure sa victoire: "Je n'avais jamais gagné à Brive. Je suis très content et le public m'a bien soutenu tout au long du parcours. Les gens étaient là, dans la nuit, même des enfants. Un grand merci." Un peu déçu quand même: "Je voulais battre le record briviste qui est de 28'16''. Le mien est de 28'17'', c'était possible. Dès les premiers 200m, j'ai attaqué. Pendant les cinq premiers kilomètres, j'étais dans les temps, mais au 6e, ça a commencé à être dur. J'ai craqué. Ce qui m'a manqué, c'est quelqu'un à côté pour me pousser à aller plus vite." Chez les dames, c'est la petite Kényane Margaret Waithera, toute heureuse, qui emporte la victoire en 34'48'': "J'ai bien géré la course et la température pas trop chaude m'a bien aidé. Je suis très contente".

La course étant dite, le public qui s'était amassé tout le long du parcours a fini par converger vers la Guierle et les bars de l'avenue de Paris pour continuer à profiter de la soirée.