Actualités

Un au revoir au pas cadencé

  • Publié le 02/07/2010 à 09:59
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Applaudissements au passage des Bisons rue gambetta

Couleur treillis hier soir dans les rues de Brive. Le 126e défilait au pas cadencé et en chantant. Avant son départ pour l'Afghanistan, les 500 Bisons voulaient ainsi saluer la population. Et la population était bien au rendez-vous sur tout le parcours de la caserne aux jardins de la Guierle. Face à ce soutien, les Bisons ont défilé le cœur plus léger, d'autant qu'ils venaient d'apprendre qu'ils devraient revenir avant Noël. Un grand soulagement aussi pour leurs familles.



défiléLe militaire ne montre pas facilement ses sentiments, c'est le moins qu'on puisse dire, mais quelques signes ne trompent pas. Les Bisons en partance ont été touchés par la mobilisation de la population. La présence du public sur le parcours du défilé et lors de la prise d'armes à la Guierle, les applaudissements, les discours des officiels, les marques de sympathie pour ceux qui vont passer six mois loin des leurs sur un théâtre d'opération des plus exposés, leur sont allés droit au cœur.

Pendant le défilé

Comme un bon présage à cette journée, le colonel Goisque avait appris le matin même du chef d'état-major que ses troupes devraient finalement rentrer avant Noël. "C'est un énorme soulagement pour les familles et pour les militaires, rassurés de pouvoir passer les fêtes chez eux", confirmait le chef de corps.

La solennité de la cérémonie a rendu plus prégnant la dangerosité de la mission qui attend les Bisons dans la province de Kapisa et le district de Surobi. "Même à l'autre bout du monde, vous resterez chaque jour au cœur de nos préoccupations et nous resterons à vos côtés et aux côtés de vos familles", a assuré le député-maire Philippe Nauche, rejoint dans ses propos par le président du conseil général François Hollande: "C'est une mission exigeante qui appelle professionnalisme et courage. Soyez fier de votre engagement".

Le colonel Goisque passe les troupes en revue"Cette mission est la plus noble de toutes", a ajouté le préfet Alain Zabulon. "Vous allez défendre des valeurs d'égalité, de liberté et de démocratie, des valeurs qui pour les peuples opprimés sont inaccessibles. je fais le vœu que tous les Bisons reviennent à la maison pour retrouver l'affection de leur famille." Une solennité qui a ensuite laissé place à une ambiance plus conviviale autour d'un vin d'honneur partagé par les militaires et la population.

Sur le même sujet, lisez aussi:

Les bonnes fées pour le départ

Le défilé place de la Victoire

Les familles place Charles de Gaulle

Pendant le défilé

Le défilé devant la statue du maréchal Brune

Le drapeau

Les autorités civiles et militaires présentes à la prise d'armes

En famille