Actualités

Les Gavroches font leur chaud’été

  • Publié le 06/07/2010 à 12:16
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Une partie de l'équipe des Gavroches

Pour la première fois cette année, le théâtre des Gavroches propose une programmation estivale. Trois rendez-vous: Les mots en (VER), une création pour les plus jeunes, l'incontournable M. Pierre est un con et le non moins corrosif l'Evangile selon St-Moi. Attention, ça commence ce jeudi 8 juillet, pensez à réserver! Tarifs à 9 et 6 euros. Pour réserver, contacter le 05.55.18.91.71.



C'est dans leur petit théâtre, 3 rue Viallatoux (derrière le lycée d'Arsonval) que les Gavroches frappent les trois coups et vous attendent pour leur "chaud'été".

  • Les mots en [VER], jeudi 8 et vendredi 9 juillet ainsi que jeudi 15 et vendredi 16 juillet à 20h. Il s'agit d'un spectacle jeune public à partir de 3 ans et jusqu'à 10 ans. "Il était une fois, par delà les nuages, au dessus de l'horizon, un endroit magique où les mots se croisent, s'échangent, se racontent et se mélangent. Perchés dans les étoiles, deux petits êtres transportés par les rêves et les chansons. Entre consonnes et voyelles, phrases et syllabes, ils guident les mots vers de belles histoires..." C'est une toute nouvelle création 2010 de la compagnie le Bruit des rêves avec Amandine Jarry et Alexane Magnet. Durée: 40 min.

  • M. Pierre est un con, les samedi 10 et dimanche 11 juillet à 20h30. Un spectacle tout public, à l'humour noir si particulier de Pierre Desproges. Chroniques, réquisitoires, textes en tout genre de l'humoriste corrosif servi par la mise en scène d'Alexandre Josse et le jeu de Maxence Celerier. Il est froid, noir, con, mais assez drôle. "Et si je poussais une longue plainte déchirante pudiquement cachée sous la morsure cinglante de mon humour ravageur? Moi qui ne suis pas n'importe qui!" Pierre Desproges. Création 2009 de la compagnie des Gavroches. Durée: 1 heure.

  • L'Evangile selon St Moi, les samedi 17 et dimanche 18 juillet 2010 à 20h30. Tout public. Là aussi, attention, humour très noir. Maxence Celerier vous entraîne dans un petit tour égo-excentrique d'un monde extraordinaire vu par un homme très ordinaire. Et il vous prévient: "Prière d'amener son ouverture d'esprit, son 43e degré d'humour et aussi un pantalon, c'est mieux..." Un avant-goût: "Faut que j'arrête de me prendre pour dieu, je vais faire une auréole, en plus question auréole, c'est comme les oreillons et la rubéole, j'ai pas fait mon dernier rappel". Durée: 1 heure. Décors: Aurélien Moser. Création 2010 de la compagnie des Gavroches.


Entrées:  9 euros plein tarif et 6 euros tarif réduit (étudiants, demandeurs d'emploi, adhérents gavroches, carte de l'association Art en bar)