Actualités

Conseil municipal : un projet de ville au fil des dossiers

  • Publié le 09/07/2010 à 14:42
  • Par Jean René LAVERGNE
intro consei municipal

Soixante six dossiers à l'ordre du jour de ce dernier conseil municipal avant la trève estivale, cinq heures de débats parfois vifs entre majorité et opposition. En préambule, le député-maire Philippe Nauche esquisse la portée de ce conseil municipal : "A l'évidence comme cela avait été proposé aux brivistes  en 2008, c'est un véritable projet de ville qui se met en  œuvre pour Brive, reposant à la fois sur des valeurs, en particulier la solidarité et la concertation. Parmi les finalités, l'attractivité de notre ville et tout particulièrement de son centre, la valorisation de son patrimoine, la préservation de son environnement, l'accès au plus grand nombre à la connaissance et à la culture". Un conseil municipal très compact en somme pour continuer à réinventer Brive au travers de quelques dossiers phares notamment : le lancement d'une étude stratégique sur l'enseignement supérieur, le projet de réseau de chaleur biomasse,  les nouveaux équipements du stadium, l'épicerie sociale, l'école numérique...

Au fil des dossiers

Grand café du théâtre



Les travaux de rénovation du théâtre vont bon train: à la mi-juillet mise en place de l'escalier d'honneur, et dès le mois d'août il sera procédé à l'habillage en pierre de l'extension du bâtiment.  A la fin de l'année devrait avoir lieu la réception des travaux. Le théâtre fait peau neuve de fond en comble, l'occasion pour la municipalité  de faire un retour aux sources en réintégrant le grand café du théâtre qui avait disparu dans les années 70. La gestion se fera sous la forme d'une délégation de service public. Dans ce nouvel établissement, la vente d'alcool sera conditionnée par la possession d'une licence 4 par le cafetier qui sera retenu.

Epicerie sociale



Ce magasin d'un genre particulier sera situé boulevard Amiral Grivel. La première phase de travaux débutera dans les prochains mois  pour permettre un fonctionnement pour le prochain hiver. La seconde phase constituera à l'aménagement de l'étage pour y installer une cuisine pédagogique, un bureau et deux salles d'activités. Le montant global de cette opération à vocation sociale est de 478 000 euros TTC. Ce magasin sera géré par le CCAS en relation avec des associations caritatives. L'épicerie s'adressera aux personnes les plus démunies ( travailleurs précaires, bénéficiaires des minima sociaux). Dossier voté à l'unanimité.

Aménagement du stadium



Le projet d'aménagement du stadium  est  dans les cartons depuis le début de cette année, mais celui-ci a évolué par rapport à la première esquisse. Les loges prévues initialement dans la tribune Pebeyre seront finamement réalisées dans la nouvelle tribune latérale  qui sera prochainement construite. La tribune Pebeyre restera en l'état, en revanche au rez- de- chaussée seront aménagés des vestiaires avec bain, sauna, l'espace médical, la salle de massage, les bureaux, un espace musculation, un réfectoire avec cuisine.  Coût global: 3 200 000 euros. Un investissement financé en partie  par des subventions, la Région et le Département  prenant à leur charge 40% du montant. Le FEDER apportera 320 000 euros, l'Etat 220 000 euros. Dossier voté à l'unanimité.

Gymnase Lavoisier



Le lycée professionnel  Lavoisier aura à la rentrée 2011 un gymnase. Cet équipement sera mis à la disposition des scolaires la journée et ouvert aux associations le soir et le week-end. Cette structure permettra aussi une pratique du badminton ce qui favorisera des compétitions de haut niveau et permettra de répondre aux besoins du club local  qui compte une centaine d'adhérents. Un projet de 3 400 000 euros également largement subventionné par la Région  qui apporte 60% de la facture. Le Centre national pour le développement du sport (CNDS) contribue aussi au financement pour un montant de  370 000 euros. Il restera à la charge de la Ville de Brive moins d'un million d'euros. Dossier voté à l'unanimité.

Plan de circulation



Le plan de circulation de la ville s'inscrit en cohérence et en continuité du plan de déplacement urbain (PDU) porté par l'Agglo. Un plan ambitieux pour un meilleur partage de l'espace entre les différents usagers (voitures, bus, vélos, piétons). Un plan qui vise à l'amélioration de l'accessibilité pour les différents modes de déplacement et à l'amélioration de la sécurité routière. Une vaste concertation va s'engager pour se prolonger jusqu'au mois d'octobre. Sur ce dossier, l'opposition s'est abstenue.

Parkings stationnement



La Ville souhaite procéder à la création d'un parking de surface géré par des barrières et des caisses automatiques sur la place du 14 juillet. La première demi-heure sera gratuite, moins d'une heure 1 euro, moins de deux heures 2 euros, moins de trois heures 4,50 euros, moins de 4 heures 7 euros, au delà de la journée 10 euros. Il ne sera pas prévu d'abonnement sur ce parking de surface. L'opposition a voté contre.

Dans un souci de favoriser le stationnement de courte durée sur le parking de surface Zola, les élus ont souhaité une baisse des tarifs et l'instauration d'un abonnement pour les résidents.

  • Moins d'une  demi-heure gratuit,

  • moins d'une heure o,50 euro,

  • moins d'une heure et demi 1 euro;

  • moins  de deux heures 1,50 euro;

  • moins de trois heures 3 euros;

  • moins de 4 heures 4,50 euros,

  • la journée 10 euros.


Sur ce dossier l'opposition s'est abstenue.

Ecole numérique



Les élèves de l'école élémentaire Jules Romains vont être gâtés à la prochaine rentrée. Ils vont être équipés d'un tableau  numérique interactif  tactile et de 9 ordinateurs, l'investissement est de  14 000 euros, une aide du Conseil général est attendue. Dossier voté à l'unanimité.

Quand le débat s'anime



Note discordante entre la majorité du conseil municipal et l'opposition sur le dossier des subventions aux associations à caractère culturel. Hier soir, l'assemblée était amenée à voter une subvention exceptionnelle pour le festival du Périgord noir d'un montant de 33 514 euros, correspondant à la tenue d'un concert à Brive des Arts florissants de William Christie qui est l'un des ensembles baroque les plus prestigieux au monde. Francis Colasson au nom de l'opposition a déclaré: "Nous sommes surpris, c'est la première fois que Brive participe au financement d'une manifestation qui n'est pas corrézienne.  Nous dénonçons la concurrence qui peut-être faite au festival de la Vézère".

La réponse du  maire : "Je ne défends pas des chapelles, le festival du Périgord noir travaille à Terrasson, et ce n'est pas plus loin que le Saillant. Le festival du Périgord noir propose tout au long de l'année des animations dans les écoles, j'attends encore un telle démarche du festival de la Vézère. Nous avons un partenariat avec le festival de la Vézère, il se poursuivra. Il y aura un partenariat avec le festival du Périgord noir, point." L'opposition a voté la subvention attribuée au festival de la Vézère, elle a voté contre celle destinée au festival du Périgord noir.