Actualités

Aéroport de Brive-Vallée de la Dordogne: paroles d’inauguration

  • Publié le 09/07/2010 à 15:24
  • Par Michel DUBREUIL
La plaque dévoiléeLe nouvel aéroport Brive-Vallée de la Dordogne a été inauguré ce matin en présence de Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat chargé des transports, et de très nombreux élus. Avant la mise en ligne de notre reportage vidéo sur cette manifestation, un premier florilège des différentes interventions.

Jean-Louis Nesti a ouvert les prises de parole. Le président du syndicat mixte de Brive a rendu hommage à tous les acteurs qui ont contribué à la réalisation "de l'unique aéroport français de ces dernières années". Il s'est également félicité d'avoir respecté les quatre objectifs fixés: le respect des délais, le respect du budget, la signature de la convention de délégation de service public, et l'ouverture d'une ligne internationale sur Londres. Deux enjeux désormais se dessinent: le maintien et le développement industriel dans la région, et le développement touristique.Philippe Nauche


François Patier, maire de Nespouls, a évoqué une commune "un peu sacrifiée sur l'autel du progrès, mais fière de sa vocation de porte du ciel".

Martin Malvy, président du Conseil régional Midi-Pyrénées, a rappelé que cet aéroport était le 5e sur son territoire, et que tous demandaient "des charges importantes mais nécessaires". Il a attiré l'attention du secrétaire d'Etat sur la nécessité désormais d'améliorer les liaisons ferroviaires régionales et notamment la ligne Paris-Toulouse qui "revient progressivement" à la préhistoire.

Jean-Paul Denanot, président du Conseil régional du Limousin, s'est déclaré "satisfait, mais pas béat, car ces infrastructures coûtent cher surtout en fonctionnement. Pour des régions comme la nôtre les seuils de rentabilité des aéroports sont inatteignables". L'élu n'oublie pas qu'il y a un autre aéroport à Limoges et se refuse à "accepter une concurrence entre les deux infrastructures". La région Limousin adhèrera donc au syndicat mixte Brive-Vallée de la Dordogne sous deux conditions: que les autres régions concernées soient partenaires suivant des modalités à déterminer, et qu'un partenariat se noue entre Limoges-Bellegarde et les autres aéroports du Centre-Ouest pour permettre une offre cohérente et complémentaire". Une sorte de pacte "de bonne gestion".

Philippe Nauche, député et président de l'Agglo de Brive a rappelé que cette dernière finançait 46% de cette structure en l'avenir de laquelle il croyait. Il a souhaité  que soient réunis le plus de partenaires financiers possibles, et a précisé que l'aéroport de Brive était complémentaire et non concurrent de celui de Limoges.

François HollandePour François Hollande, député et président du Conseil général, cette structure doit être exemplaire en qualité d'accueil, de développement durable et dde gestion. Il a également attiré l'attention du secrétaire d'Etat sur la situation ferroviaire régionale.

Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat aux transports a plaidé lui aussi pour une politique commerciale commune entre les deux aéroports régionaux et a répondu aux appels du pied des élus sur le train. Il a ainsi évoqué  la LGV Atlantique  Paris Tours Bordeaux et le projet de la ligne nouvelle Paris Clermont Lyon. Sur la ligne "classique" Paris Toulouse, il a simplement précisé qu'elle "continuerait à être aménagée".

 Dominique Bussereau