Actualités

Rugby : bonne sortie du CABCL à Aurillac (33-7)

  • Publié le 25/07/2010 à 12:53
  • Par Jean René LAVERGNE
Le CABCL a fait preuve d'un engagement total pour ce premier match amical de la saison face aux Aurillacois. A la clé cinq essais, mais ce qui ressort de cette confrontation reste l'enthousiasme mis dans le jeu tant par les cadors du groupe que par les nouveaux venus.

On l'avait ressenti cette semaine à Bugeat lors du stage, ce groupe piaffait d'en découdre pour de vrai. Hier soir, sur la pelouse du stade Jean-Alric face à Aurillac, les Corréziens ont mis une énorme intensité dans le jeu. "C'est l'une des grandes satisfactions de ce match, j'ai apprécié cet enthousiasme partagé par les jeunes qui ont voulu se hisser à la hauteur des anciens", ajoute Christophe Laussucque, l'un des entraineurs.

Hier soir, le CABCL a débarqué à Aurillac avec un groupe d'une trentaine de joueurs, en somme deux équipes rien de moins. L'occasion à la faveur de ce premier match amical de faire tourner l'effectif, de jauger sans juger encore les points forts, de ces joueurs nouveaux, mais aussi de ceux qui sont là depuis plusieurs années. Pour le coup d'envoi, les techniciens présentent une équipe finalement assez proche de celle de la saison passée. On y retrouve les tauliers Claassen, Vosloo, Forgues, Péjoine, Jeanjean, Noon, Idieder, Cooke, Palisson... mais quelques unes des recrues dont Cabello au talonnage et Atayi à l'aile sur le côté gauche et Bélie à l'ouverture pour une association convaincante avec Péjoine à la mêlée. Le transfuge de Montauban Mathieu Bélie va peser sur le jeu et s'avère comme prévu excellent dans l'exercice des tentatives de transformations. Abondance de biens ne nuit pas, sur le plan des buteurs le CABCL devrai être bien loti avec Palisson, Orquéra et Estébanez.

Les Corréziens vont sortir un match franchement honorable. Trois semaines après la rentrée, la copie de ce premier contrôle n'est pas raturée. L'engagement est total avec une grosse présence en défense face à ces Aurillacois qui, fidéles à leur légendaire réputation, ne lâchent jamais. Les joueurs brivistes vont "s'y filer" et les rotations ne casseront pas cette énorme envie collective de bien faire: " Le groupe n'a pas beaucoup changé finalement, c'est beaucoup plus facile, nous avons vite retrouvé nos répères, on y gagne en efficacité", ajoute Pascal Idiéder le pilier.

Lors de cette confrontation amicale, les entraîneurs en ont aussi profité pour intégrer les recrues mais également des joueurs espoirs.  Ainsi, Victor Laval pilier gauche a pu se frotter au haut niveau. Examen de passage réussi pour ce garçon au gabarit impressionnant. Il n'a pas concédé le moindre pouce de terrain face à un puissant vis à vis. Pas à pas, le CABCL poursuit sa préparation en toute discrétion, mais non sans efficacité, bien que tout ne soit pas encore complètement d'équerre. "On a perdu des ballons sur des contacts et des passes", déplore Nicolas Jeanjean avant de rectifier: "Sur le plan du rendement collectif, pour un premier match, c'est franchement encourageant".

Bien évidemment, il faut raison garder, les Aurillacois n'en sont qu'aux prémices de leur préparation, mais la prestation des Corréziens peut-être reçue comme une promesse d'avenir.

*************



Fiche technique

Stade aurillacois 7 - CABCL 33

Stade Jean Alric : mi-temps 21-0 ; 3ooo spectateurs.

Les points pour Brive. 5 essais: Cabello (10e), Vosloo (32e), Kakovin (40e), Elghoyen (53e), Atayi (66e). 4 transformations: Bélie (10e, 32e, 40e), Caminati (66e).

Les points pour Aurillac. 1 essai Manukula (80e), transformation Bourlon.

Cartons jaunes : Brive, Dubarry (24e), Aurillac, Hodge (54e).