Actualités

« Une ville comme Brive ne pouvait pas se passer d’un théâtre »

  • Publié le 01/09/2010 à 16:17
  • Par Jennifer BRESSAN


D'ici mars 2011, date de la première représentation théâtrale, les trois coups auront résonné dans la ville. Et c'est en décembre 2010 que le théâtre municipal devrait être livré avec sa scène de 216 m2 et sa jauge de 481 places. Restera après aux Treize arches, qui y ont déjà programmé de nombreuses dates, à se l'approprier. Mais aussi aux habitants car "ce théâtre doit servir à tous et se mettre à la portée de tous: c'est un outil municipal", a insisté Philippe Nauche, lors de la visite du chantier cet après-midi à l'occasion de laquelle le maire a aussi dévoilé qu'une journée portes-ouvertes sera organisée au début du mois d'avril "pour que les Brivistes découvrent leur théâtre." Lever de rideau.

Visite du chantier du théâtre avec le maire Philippe Nauche et de nombreux élusLa place de la Guierle n'est déjà plus la même grâce à la restructuration du théâtre. Sa façade rénovée a fière allure. Fouler le sol du théâtre municipal qui ouvrira ses portes au public d'ici le mois de mars a déjà quelque chose d'enthousiasmant. Passer le seuil de cet édifice culturel vieux de plus d'un siècle en empruntant l'escalier monumental procure un vaste sentiment de plaisir. Avec ce lieu riche de promesses, la Ville s'est clairement mise à l'heure de la culture.

"Cet édifice est tout simplement indispensable pour la Ville et pour la réalisation d'une saison culturelle digne de ce nom", a affirmé le maire. "Si le théâtre sera mis à la disposition des Treize arches pour sa saison culturelle, des manifestations diverses pourront s'y dérouler en dehors de la programmation des Treize arches", a certifié Philippe Nauche. "C'est un outil municipal et cet investissement ne se justifie que s'il est mis à la disposition du plus grand nombre. Il doit servir à tous."

Ce théâtre a d'ores et déjà pris un nouveau visage. La salle présente une jauge de 481 places (313 dans le parterre, 16 dans les galeries latérales et 152 en balcon) et 12 situées dans le parterre sont adaptées aux personnes en fauteuil roulant. La scène s'est quant à elle nettement agrandie: elle a plus que doublé en passant de 105 m2 à 216 m2. "Ça va être beau quand même", s'est enthousiasmé le maire Philippe Nauche lors de la visite du chantier qui s'est déroulée cet après-midi en présence de nombreux élus et responsables de la culture.

Visite chantier du théâtre

Sur la scène, trois rangs d'éclairages ont été installés ainsi que des dizaines d'accroches. Ces fils, suspendus à 12 m de haut et tombant en faisceaux sur la scène, confèrent au théâtre un air de musée d'art contemporain. Leur utilité est pourtant des plus pragmatiques: ils sont destinés à manipuler par le haut les équipements qui viendront sur scène. Le coût global et prévisionnel des travaux (débutés en janvier 2009) de 11 millions d'euros a été respecté. 

Michel Flament, le directeur des bâtiments communaux de la Ville anime la visiteLa structure de ce théâtre rend hommage à son histoire et laisse une large place à l'avenir. La construction historique (le devant du théâtre) abrite le hall d'accueil, le café, les sanitaires et les loges notamment. "Elles ont même été repensées pour accroître le confort des comédiens", affirme Michel Flament, le directeur des bâtiments communaux de la Ville. La partie reconstruite, qui correspond à la partie arrière du théâtre situé sur les places Molière et Gounod, accueille quant à elle la scène, la salle et les équipements techniques qui sont eux regroupés au niveau supérieur du bâtiment. Entre les deux, passage de relais oblige entre passé et avenir, est érigée une façade vitrée dont l'espace sera éclairé en nocturne. Une belle façon de mettre en lumière le passé tout en illuminant un avenir empli de défis culturels à Brive.

Visite du chantier du théâtre

Visite du chantier du théâtre

Visite du chantier du théâtre

Visite du chantier du théâtre

Visite du chantier du théâtre



Visite du chantier du théâtre