Actualités

Un nouveau commissaire à Brive

  • Publié le 14/09/2010 à 08:13
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Le commissaire divisionnaire Daniel Reytier lors de la cérémonie d'installation

Il s'appelle Daniel Reytier. Cet originaire de Limoges a 58 ans, deux enfants, a passé sa carrière aux RG en Creuse puis en Dordogne avant une incursion africaine et nous arrive tout droit de Tripoli. Voilà pour les présentations. Le commissaire divisionnaire a été installé hier en fin d'après-midi dans ses nouvelles fonctions. Un retour aux sources pour celui qui se définit comme un "pur produit terroir".



Daniel ReytierLe nouveau patron des policiers de Brive savoure ce rapprochement géographique avec une pointe d'humour: "Quand il fait 50 degrés à l'ombre et que vous regardez un stade de rugby un peu embrumé, ça vous fait envie..." Le mal du pays, inutile de chercher d'autre raison à cette affectation. Tout juste revenu de Tripoli la semaine dernière - "un autre monde" -, Daniel Reytier a pris hier les commandes du commissariat de Brive et de ses 108 personnels. La cérémonie officielle d'installation a eu lieu devant l'Hôtel de police en présence de nombreux élus.

Dépot de gerbe

Un premier poste en sécurité publique pour le commissaire divisionnaire qui remplace Edith Minier, nommée au Vézinet. Daniel Reytier assumera les mêmes fonctions de chef de circonscription que son prédécesseur, mais aussi, et c'est nouveau, d'adjoint au directeur départemental Sophie Genet.

Le nouveau patron est né à Limoges, où il a fait ses études et son service militaire. Entré dans la police en 1975, il a débuté sa carrière en Creuse aux Renseignements généraux dont il a pris le commandement en 1993, puis cinq ans à la tête des RG de Dordogne. Il vient de passer cinq années en Afrique au Service de coopération technique internationale de police (SCTIP), d'abord au Tchad à N'Djaména puis depuis 2008 à Tripoli en Lybie.

Le commandant Hervé Rouquié, adjoint du nouveau commissaireLe commissariat de Brive compte deux autres arrivées, celle du commandant Hervé Rouquié qui assurera les fonctions d'adjoint au commissaire et celle du capitaine Sandrine Nicolaï, nommée chef de la brigade sureté urbaine, regroupant les groupes d'enquête.

En revue