Actualités

Démolitions sélectives rue de l’Ile du Roi

  • Publié le 28/01/2009 à 10:20
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Circulation limitée à hauteur du chantier

Numéros 15, 41, 49, 51. "Impair et passe". Ce n'est pas de la roulette, mais de l'aménagement urbain. La Ville de Brive fait démolir quatre maisons rue de l'Ile du Roi et se rapproprie les berges de la Corrèze en vue de créer plus tard une coulée verte.

Une démolition qui se veut "intelligente" et se fait par tri sélectif afin de recycler au mieux les déchets de ces déconstructions.

Premier jour de chantier pour l'entreprise Pouzol TP. Le numéro 15 ouvre la série de démolitions. Seul le panneau 30km/h indique pour l'heure la présence du chantier: tout se passe à l'intérieur de cette maison d'habitation coincée entre deux autres. "Nous démontons tout à l'intérieur, bois, carrelages, ferrailles, portes, volets, tuiles... Nous appelons cela le curage", expliquent Philippe et Mark Pouzol, père et fils.

Tout est démonté et sélectionné

"Nous emportons ensuite les différents matériaux vers les filières de valorisation. Le bois est envoyé à Allassac pour être transformé selon sa qualité en compost ou en copeaux de bois de chauffage. Les gravats sont dirigés sur nos deux plateformes pour être recyclés et réutilisés en couche de chaussée ou dans les centrales béton. En général,  selon le chantier, nous arrivons à atteindre 5 à 10% de non recyclé. Et la démolition prend juste un peu plus de temps qu'une destruction classique."

Une fois entièrement démembrée, la maison sera alors abattue étage par étage. Après ce numéro 15, l'entreprise Pouzol renouvellera l'opération plus en aval. "Pour les trois autres numéros, l'opération sera plus longue car nous devrons auparavant retirer l'amiante, maison par maison." D'où la durée des travaux qui s'étale largement jusqu'au 6 mars.

Pendant les travaux, la rue de l'Ile de du Roi ne sera pas pour autant bloquée.

[caption id="attachment_505" align="alignleft" width="300" caption="Bientôt ce volet sera recyclé en compost ou copeaux de chauffage"]Bientôt se volet sera recyclé en compost ou copeaux de chauffage[/caption]

Le stationnement et la circulation seront modifiés en fonction de l'avancement du chantier :

  • stationnement interdit face au chantier,

  • voie de circulation réduite,

  • par conséquence, interruption de la bande cyclable,

  • vitesse limitée à 30km/h,

  • circulation des piétons  interdite au niveau du chantier


Dès que l'occasion se présente, la mairie achète ainsi des terrains situés sur les berges et fait démolir les immeubles. Ceci en vue d'aménager  ce que l'on nomme aussi "le grand parc naturel urbain" et qui devrait créer un nouveau poumon le long de la Corrèze.