Actualités

Arrivée triomphale du train à vapeur

  • Publié le 18/09/2010 à 14:21
  • Par Jean René LAVERGNE


De la grosse cheminée noircie s'échappe des bouffées de vapeur, puis plus distinctement apparaît la loco accompagnée par un bruit de roulements à billes. Le train parti trois heures plus tôt de Périgueux fait une entrée triompha à 12h20 tapantes. Sur les quais des centaines de personnes, des enfants, des amoureux du rail tout simplement. A bord, des familles entières, des dames ont revêtu des habits en dentelle et portent des gants. Les anciens cheminots sont en bleu de chauffe, le foulard autour du cou et des lunettes noires sur le front. Un peu de folklore sans doute, beaucoup de passion sûrement, mais pouvait-il en être autrement pour fêter dignement le 150e anniversaire de l'arrivée du chemin de fer à Brive.

Tout au long de la ligne de fer, à la sortie d'une large boucle, apparaît la locomotive d'un autre âge. Le  mécanicien pointe son nez  à l'extérieur. On croit revivre un remake de la Bête humaine sortie de la pure imagination de Zola. Les passagers saluent de la main les centaines de personnes qui ont envahi le quai de la gare pour voir ce train à vapeur. Sans le moindre soubresaut, la motrice s'immobilise, l'eau suinte par petites gouttes des tuyauteries, les artères vitales de la machine qui a consommé la bagatelle de 13.000 litres d'eau et dévoré 5 tonnes de charbon entre Périgueux et Brive. Les premiers passagers descendent dont ce couple qui tôt ce matin a quitté Brantome pour rejoindre Périgueux avant de prendre place à bord de ce train de l'histoire. "C'était super, nous n'avons pas été déçus, dans les gares il y  avait des animations, de la musique, ce train a quelque chose de magique", dit le mari. Un autre voyageur a quitté Brive aux aurores pour prendre ce train à Périgueux : "J'ai adoré, on n'a pas arrêté de faire des coucous avec les gens qui regardaient passer le train, c'était une super matinée."

Sur le quai, on joue du coude pour approcher la locomotive qui semble apprécier cette pause. Un homme s'est agenouillé, il se penche sur la mécanique. "C'est étonnant cette précision, ces roulements, ces bielles. On dirait des bras et ça marche toujours... Je suis impressionné ",ajoute t-il.  Petits, grands, jeunes et ceux qui ne le sont plus vraiment ont tous pris un réel plaisir à découvrir ce train et cette mécanique qui ont contribué à écrire la légende de la vie du rail.

Une expo sous la coupole de la Rotonde



Les  amoureux du rail comblés ce week-end, avec encore cette exposition à la Rotonde inaugurée vendredi en fin de journée par Philippe Nauche, député-maire. L'occasion de découvrir le remarquable travail de l'association "Le train briviste corrézien".  Du modélisme de haut niveau où se mêlent la passion et  le souci du détail pour un résultat saisissant d'authenticité. Des trains miniatures mais pas seulement, cette exposition a permis aussi de  découvrir le rail, son histoire à la faveur d'une exposition de cartes postales.

Vous pouvez lire aussi sur ce sujet: