Actualités

Cordes entrelacées pour contes d’hiver

  • Publié le 13/12/2010 à 07:00
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Julien Balageas et Jan Picarda

Ne manquez pas le dernier concert sur le pouce de l'année, offert ce mardi 14 décembre, de 12h30 à 13h15 en salle d'honneur de la mairie. Il aura une saveur particulière à l'approche des fêtes. Le quatuor Les cordes sans cibles réduit à un trio et le comédien Julien Balageas mêlent voix et cordes, parole et musique pour Contes d'hiver, autour de Michka l'ourson, La Reine des neiges et la musique russe. Une invitation à retrouver son âme d'enfant. Rencontre avec deux des artistes lors d'une répétition.



Le conteur, Julien Balageas"Je parlerai sur la musique, ce qui n'est pas habituel", explique Julien Balageas, professeur d'art dramatique nouvellement nommé au conservatoire de Brive. "C'est pourquoi nous allons commencer avec un conte court pour familiariser les oreilles à suivre voix et musique." violonIl s'agira d'un grand classique, Michka l'ourson écrit par Marie Colmon et qui a bercé des générations d'enfants en maternelle. Une fois les esprits dans le ton, place à un registre moins léger avec La Reine des glaces du maître du genre, Andersen. Un conte qui parle de la lutte du bien contre le mal et qui a été quelque peu raccourci pour l'occasion. Conteur et musiciens ont choisi ensemble les extraits pour coller le mieux au texte. Côté partitions, le quatuor réduit exceptionnellement à un trio, va voyager à travers des thèmes et variations de Liadov, Seriabin, Sokolov et Glazounov (ce dernier sur une partition paraît-il "introuvable"), Prince Igor de Borodine, le 7e quatuor de Chostakovitch, Parade des nains de Noak et Gopak de Moussorgsky.

Le 1er violon Jan Picarda"Il n'y a pas d'un côté le conteur et de l'autre les musiciens, car nous allons également nous retrouver en situation d'acteurs pour tenir des personnages", se réjouit le premier violon Jan Picarda. "C'est une expérience nouvelle qui nous tentait beaucoup", ajoute ce professeur au conservatoire. "C'est vraiment une lecture concert", insiste Julien Balageas. "L'idée, c'est de décloisonner les genres", s'accordent les deux artistes. Une première que comédien et musiciens sont visiblement impatients de vivre en public.

Comme toute la série d'intermèdes musicaux proposés par la Ville dans le cadre de la politique des temps, ce concert sur le pouce, à savourer à l'heure du déjeuner (de 12h30 à 13h15), est ouvert à tous et gratuit. La formule se veut décontractée, vous pouvez même apporter votre déjeuner.

Bien entendu, les concerts sur le pouce se poursuivront en 2011. Après une pause en début d'année, ils devraient reprendre vraisemblablement en mars prochain avec une programmation certes à dominante classique et jazz mais qui n'exclut pas quelques échappées belles.

A noter que le quatuor Les cordes sans cibles participera le 8 janvier 2011 à l'émission Le bœuf du samedi soir de Régis Mazabraud diffusée à 18h10 sur France bleu Limousin (sur 100.9). En attendant, vous pouvez découvrir leur esprit musical à travers cette vidéo: