Actualités

Visite à la ferme

  • Publié le 08/12/2010 à 16:59
  • Par Marie Christine MALSOUTE
La traite des vaches. Visite à la ferme

"Le lait est super bon et il est bien chaud", se régalent Elisa et Laura. Comme elles, une trentaine d'enfants des centres de loisirs de Brive ont visité cet après-midi la ferme de Montchal à Malemort. Un projet monté par trois jeunes du lycée agricole de Naves dans le cadre de leur 2e année de BTS.



Visite à la ferme"Le lait est meilleur", acquiesce Maroussia en se pourléchant les babines. Il faut dire que la traite vient juste d'être faite. "Il faut la faire tous les jours", s'étonne encore Mickaël. "On nous a expliqué pourquoi les vaches avaient des boucles d'oreilles, des taches bleues sur le front et des bracelets autour des pattes", expliquent deux copines. Répartis en trois groupes, la trentaine d'enfants venus des centres de loisirs de Cap Est aux Boriottes et Cap Ouest à Tujac ont fait le tour de la ferme.

Visite à la fermeAu royaume des pis, il s'agit d'un PIC (Projet d'initiative et de communication) mené par trois étudiants de 19 ans, en salopette verte de circonstance. "C'est une épreuve du BTS et nous sommes notés sur l'ensemble", explique Mylène, étudiante en 2e année. "C'est bien de sensibiliser les petits au monde de l'élevage. Ils ne savaient pas tous d'où venait le lait." Ce qui est loin d'être son cas. Cette fille d'éleveur aimerait d'ailleurs poursuivre vers une licence génétique. Son camarade Mathieu s'apprête à reprendre l'exploitation familiale dans les bovins à viande. "Les jeunes m'ont surpris. Ils sont attentifs, curieux et connaissaient déjà beaucoup de choses. J'ai dû détailler plus que prévu."

Visite à la ferme"Nous avions tous les trois envie de faire visiter une ferme. Celle-ci, parce que je la connais bien et qu'il n'y a pas beaucoup de fermes laitières en Corrèze", s'enthousiasme Ludovic, le seul à ne pas être issu de ce monde rural. "Je suis voisin de la ferme. Un jour, je suis venu chercher du lait cru et la passion est venue, j'ai voulu en faire mon métier. "A 9 ans et demi, il me questionnait", s'amuse Jean-Claude Saule qui exploite la ferme familiale avec son épouse Marthe. "Il a fait sa première traite à 10 ans. Il vient quand il veut, c'est comme une deuxième famille. Depuis trois ans, il nous remplace lorsqu'on part en vacances."

Une visite à la ferme qui a autant ravi ceux qui l'organisaient que ceux qui en ont profité. Et tout s'est fini avec un goûter... à la ferme avec lait juste trait, rillettes de canard de chez Mylène et saucisson de chez Mathieu. Et il n'est pas resté une miette!

dégustation de lait

Goûter à la ferme