Actualités

Les enfants replantent Brive les bois

  • Publié le 10/03/2011 à 14:01
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Les enfants de moyenne section maternelle du Pont Cardinal ont replanté des arbustes

Pendant plusieurs jours, 150 petits écoliers vont se succéder dans les jardins de la Guierle pour replanter la forêt Brive les bois qui avait été victime en janvier dernier d'actes de vandalisme. Les enfants du Pont Cardinal étaient les premiers ce matin à manier pelles et seaux. Il seront suivis par ceux de Jules Ferry et Saint-Germain. Chaque nouvelle plantation est étiquetée du prénom des élèves qui l'ont réalisée.



Les écoliers replantent Brive les boisPar groupe de deux, les écoliers en moyenne section de Pont Cardinal ont appris ce matin à planter un châtaignier, un frêne ou un noisetier, comme à calculer l'âge d'un arbre. Les plants sont encore frêles et ne demandent qu'eux-aussi à pousser dans la sérénité. Après avoir craint l'irréversibilité des dégradations puisque des traces de défoliant avaient été constatées, Brive les bois va pouvoir poursuivre son évolution naturelle. "L'idée est de recréer un micro système, une biodiversité à l'intérieur d'une zone urbaine", a réaffirmé le député-maire venu soutenir les travaux pratiques des enfants. "Cet espace va permettre de voir comment se régénère une forêt au sein de la ville. C'est un projet artistique mais aussi pédagogique."

Philippe Nauche et son adjointe Nicole Chaumont sont venus soutenir les écoliers qui replantent Brive les boisInterrogé par la presse sur la pertinence du projet dans une région riche en forêts, Philippe Nauche questionne à son tour: "Est-il facile pour les enseignants d'organiser une sortie dans les bois avec autant de si petits bouts de choux? Là, ils sont sur place." Si clôture il y a encore autour de Brive les bois, c'est pour préserver les jeunes plants le temps qu'ils forcissent: "L'espace a vocation à être intégré dans la ville".

Le nom sur l'arbreRevenant tant sur la destruction récente de l'espace - "une grande stupidité humaine" - que sur les attaques des détracteurs qui ont accompagné la réalisation: "Il faut dédramatiser le sujet. Ce projet ne mérite ni autant d'honneur ni autant d'indignité", s'étonne toujours le maire. "Il a coûté 100.000 euros, ni plus cher ni moins cher que l'aménagement d'un espace classique... Qu'il y ai eu autant de détracteurs a finalement permis de populariser le projet et nous avons d'ailleurs beaucoup de demandes d'intervention de la part des enseignants."

************



Su ce sujet, vous pouvez également lire nos articles précédents:

Les écoliers replantent Brive les bois

Sceau en main

L'âge de l'arbre

Les écoliers replantent Brive les bois