Actualités

Rugby : Brive à Toulouse pour grignoter quelques miettes

  • Publié le 10/03/2011 à 16:56
  • Par Jean René LAVERGNE
A quarante huit heures du déplacement à Toulouse, les Brivistes n'affichent pas un trop plein de sérénité, bien qu'ils soient décidés à ne rien lâcher. Le problème : les Toulousains sont invaincus à domicile et leader du championnat. Certes ils seront privés de plusieurs internationaux, mais le stade c'est un effectif pléthorique et les joueurs qui vont être appelés à remplacer les internationaux auront à cœur de briller. La profondeur du banc, l'autre richesse du Stade.Les Toulousains vont être privés de plusieurs joueurs essentiels dans le dispositif de Guy Novès. Parmi ces absents de marque Ménard, Clerc, Jausion, Servat, Dusautoir, Poitrenaud, du beau monde retenu pour jouer face à la squadra. Les tauliers partis défendre la patrie, il serait illusoire d'imaginer que le Stade va aligner des joueurs de seconde zone. Ce doublon entre la 21e journée de championnat et un match international devrait avantager les petites équipes qui sont opposées à de grosses cylindrées, mais voilà le CABCL joue à Toulouse et cette équipe avec ou sans internationaux est une machine à broyer et à gagner. " Pour espérer les battre il faudra retrouver de la constance. Si Toulouse joue à son niveau, ce sera difficile. Pour prendre des points il faudra faire une grosse rencontre ", consent Ugo Mola le patron des entraîneurs.

Le CABCL sait où il met les souliers à crampons, le Stade a promis l'enfer, rien de moins. "On a la faiblesse de penser que la saison ne se jouera pas à Toulouse, on est en mode maintien", assure encore le technicien. Le CABCL ne s'attend pas à un miracle sur la pelouse d'Ernest Wallon. S'il grignote quelques miettes, autrement s'il ramène un point de bonus ce serait déjà pas une si mauvaise opération. Sur la feuille de route de l'opération maintien, le CABCL n'a probablement  pas coché la case victoire à Toulouse. En revanche les Brivistes seront à la hauteur de l'engagement, personne ne peut et n'a le droit d'en douter un instant." On va donner le meilleur de nous", lance Julien Ledevedec ancien toulousain. Samedi le CABCL va faire son match, mais chacun aura déjà dans un coin de sa tête la réception capitale de Bourgoin à la fin du mois.

Fabrice Estebanez : "Tout le monde nous voit prendre une rouste".

Le centre international du CABCL après avoir connu une mauvaise passe au cœur de l'hiver vient de livrer deux bonnes sorties face au Stade-français et la semaine dernière devant Castres. " Je crois que nous sommes paralysés par la peur de perdre, parfois même moi, je n'ose pas faire des trucs, on ne sait plus oser. Ce qui est sûr, je vais tout faire pour permettre au CABCL de rester parmi l'élite". Sans doute frustré de ne pas avoir été retenu pour jouer le tournoi avec l'équipe de France, il souhaite être irréprochable face à Toulouse :  "Tout le monde nous voit prendre une rouste, à nous d'être à la hauteur et de faire mentir ces sombres pronostics". Fabrice Estebanez est descendu de son nuage. Il n'en est que plus sincère.