Actualités

Vos sorties du week-end

  • Publié le 14/04/2011 à 07:11
  • Par Marie Christine MALSOUTE

JEUDI 14 AVRIL 2011



Préhistoire avecle Garage des Treize arches





  • Jeudi du garage à 19h au bar du Théâtre. Après le bois, un nouveau thème pour le Garage des Treize arches: portrait 2la préhistoire. Néandertal, Cro-Magnon et quelques autres dans le bassin de Brive sont invités par le préhistorien Pierre-Yves Demars (président de Préhistoire du Sud-Ouest, spécialiste du paléolithique) et le conteur Daniel Lhomond. Comment une poignée d'hommes est arrivée dans notre région? quelles étaient leurs conditions de vie, le climat, le paysage? peut-être les débuts d'une société? Possibilité de restauration sur place au bar L'entracte (sur réservation avec une formule spéciale à 9 euros comprenant soupe, dessert et une boisson). Entrée gratuite. Infos et résa aux Treize arches au 05.55.24.62.22. Vous pouvez également lire notre article sur le dernier ouvrage de Pierre-Yves Demars, La Préhistoire en Corrèze.

  • Matchs d'impro à 20h30 au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. Avec Cédric Laroche. A noter qu'en étant membre de l'association L'art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78.


  • Danse. Sho-bo-gen-zo à 20h30 au théâtre des 7 collines à Tulle. Avec Joseph Nadj et le  CCNO (Centre chorégraphique national d'Orléans). Titre mystérieux, pièce superbe d’étrangeté. Nous sommes dans un Japon rêvé par Josef Nadj. Sho-bo-gen-zo est construit comme un Kôan, un court dialogue entre un maître et un disciple, d'abord maître et esclave pour finir en alliance. g-soboLe dispositif est petit, cerné: une porte de tissu au lointain dans un cadre de bois, une zone d’évolution carrée pour les danseurs, et deux postes de part et d’autre pour les musiciens. Akosh pour le saxo mais aussi cymbalum, percussions étranges, et Joëlle Léandre et sa contrebasse sont comme les gardiens improvisateurs de l’action qui va s’inventer sous nos yeux. Six tableaux, où évolue le rapport entre cet homme aux cheveux gris et au corps long, et cette jeune femme vive. D’un Japon exacerbé, Samouraï et jeune fille traditionnelle, le rapport de dominant à soumise va évoluer beaucoup, avec l’humour à fleur de lèvres, sous l’influence d’un souffle rendu perceptible par les postures, les échanges, le rythme, les cassures : le temps est à l’œuvre, sur les corps, dans les images au travail, dans le flux vital qui anime chacun des danseurs. Cécile Loyer, fidèle interprète de Nadj, se fond dans la folie du maître, prend peu à peu le pas sur lui, guidée par sa jeunesse dans cette tragi-comédie, où l’émotion naît souvent, poignante, d’un arrêt dans la danse. Tout public. Durée: 55 minutes. Traifs: 21 euros, réduits à 16 et 14 euros. Infos sur le site des 7collines et au 05.55.26.99.10. Vous pouvez en savoir un peu plus sur ce spectacle lors de l’apéro danse du lendemain vendredi 15 avril à 12h15 en compagnie du danseur-chorégraphe Pedro Pauwels



**************


VENDREDI 15 AVRIL









  • Concert. Rap. ROCé à 20h30 au nouveau théâtre de Brive. "Dans la rue j’ai confondu l’être humain et le réverbère / Comme le réverbère, il éclaire juste sa rue, ne se déplace plus / ROCéIl est juste pilier rigide dans les cités livides où la lumière ne passe plus..." 2010 aura été l'année du retour de José Kaminsky alias Rocé avec la sortie de son album L'être humain et le réverbère. Contestataire et littéraire, l'univers de Rocé est celui d'un poète des temps modernes multi ethnique qui aurait choisi pour moyen d'expression un rap oscillant entre jazz et hip hop. Avec ce titre digne d’un tableau de Magritte, ROCé renoue avec ses racines musicales. Ce dernier album est un encouragement au déplacement. Pas seulement géographique mais intellectuel. Réussir à casser sa matrice de pensée pour pouvoir comprendre l’autre. Durée: 1 heure 30. Tarifs découverte: 10 et 4 euros. Infos sur le site des treizearches ou au 05.55.24.11.13. A noter également le lendemain samedi 16 avril, une scène locale rap associée à 20h30 à l'auditorium Francis Poulenc.

  • RutabagaThéâtre. Rutabaga, poils de chat et barbe à papa... à 20h30 au théâtre des Gavroches à Brive, 3 rue Viallatoux. L'histoire de Madiba, une sorcière malheureuse de ne pouvoir être méchante. "Nom d'une saucisse à roulettes!! Où sont passées ces chaussettes? Mais quelle est la formule déjà? Oh là là, je n'y arriverai pas! Ah la voilà! Une étoile filante, une pincée d'humour, deux doigts de chance, un soupçon de magie, beaucoup de magie, du sel, du poivre et un peu de fenouil. Et tout le monde sera ravi!" De et avec Amandine Jarry. Mise en scène Alexandre Josse. Co-production cie des Gavroche/ cie Le Bruit des rêves. A partir de 3 ans. Durée: 40 min. Tarifs: 10 et 7 euros. Infos au 05.55.18.91.71 et sur le site du théâtre des Gavroches. Egalement samedi 16 avril à 15h et à 18h. Possibilité de représentations supplémentaires entre le 14 et le 20 avril.

  • Théâtre. Boomerang à 20h30 au théâtre de la Grange à Brive. De Bernard Da Costa. Par le Théâtre du Cri. Création 2011. Mise en scène de Robert Birou. Avec Michèle Birou (le professeur) et Guillaume Lagrange (l'élève). Le Professeur: "Vous voulez devenir comédien, n’est-ce pas?… Eh bien, vous ne le serez jamais (…) Vous êtes nul, Pierre! Vous êtes un zéro!…"  L’élève: "Vous êtes devenue professeur parce que vous étiez aigrie?(…) boomerang. Photo Sylvain MarchouVous avez raté votre carrière. Moi, je n’en aurai jamais. Donc, nous sommes à égalité." Pour l'auteur: "Le thème de Boomerang c’est comment l’image de soi qu’on a donnée à l’autre vous est retournée en pleine face. Et comment on peut lui retourner ce qu’il vous assène dans sa prétendue lucidité! Dans la vie, la vengeance n’est pas un plat qui se mange froid. Il ne se mange jamais. Parce qu’on n’a ni les moyens, ni les capacités, ni le courage de se venger. D’où, pour moi, le bonheur d’écrire, en réaction contre les rebuffades, les jugements catégoriques qu’un auteur est particulièrement exposé à entendre!" (Bernard da Costa dans L'avant-scène théâtre 1977). Tarifs: 8 et 5 euros. Infos et résa au 05.55.86.97.99.

  • Soirée Steeve Somers (blues rock country folk) à 20h30 au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu'en étant membre de l'association L'art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78. Egalement samedi 16 avril.

  • lincroyable_histoire_gaston_lucieSpectacle jeune public. L'incroyable histoire de Gaston et Lucie à 20h aux Lendemains qui chantent à Tulle (avenue du lt-col Faro) . L'histoire de Gaston et Lucie: À Boville, tout le monde se trouve beau. Par contre, tout le monde trouve Gaston très moche, c’est en quelque sorte l’exception qui confirme la règle. Un matin, le Soleil refuse de se lever et laisse ainsi les Bovillains dans le noir. Incapables de réagir ni de se coiffer, ils Spectacle-Gaston-et-Lucie permettent à Gaston de quitter la cage du cirque où il travaille pour partir vers l’antre du Soleil tirer cette histoire au clair. Un spectacle moderne et drôle sur la tolérance pour enfants de tous âges, d'après un livre-disque. À l'initiative de ce projet on retrouve Nicolas Pantalacci, alias Monsieur Lune qui a composé toutes les musiques du disque. Il fera escale à Tulle en compagnie de ses musiciens pour raconter cette histoire attachante que l'on vous invite à découvrir en famille! Vous pouvez en savoir plus sur le site Gaston et Lucie dédié à ce conte. Tarifs : 5 euros par enfant, gratuit pour adulte accompagnant. Infos au 05.55.26.09.50 et sur le site des lendemains.






    **************


    SAMEDI 16 AVRIL











  • Art floral de 10h à 19h à la chapelle Saint-Libéral. Les Asphodèles organisent leur traditionnelle exposition d'art floral. Cette année le thème retenu est celui de la ligne. Egalement demain dimanche 17 avril, de 10h à 19h.

  • KARIM LE REK1Scène locale rap à 20h30 à l'auditorium Francis Poulenc à Brive. Avec Naratomik, Karim le Rek1 et Abd'Samad. Cette scène est associée à la programmation de Rocé. naraNaratomik nous vient du «chaudron», quartier de Saint-Denis de la Réunion. Ce jeune rappeur au parcours atypique s'intéresse au hip-hop courant 98. Ses influences, s'appellent NTM, IAM, Oxmo, Zoxea et Arsenik... En 2004, il débarque en France, direction la caserne. Après deux années de service, il décide de quitter l'armée pour se consacrer à la musique. De sa rencontre avec Vinz, batteur du groupe Ethnic Sound, naissent ses premiers titres Ma deuxième naissance ou encore Mon frère. En final, il fera également un feat avec le slameur Ghetto R1'Bo (vous pouvez lire notre portrait en cliquant ici). Karim le Rek1 est âgé de 37 ans. ABDSAMADD'aussi loin qu'il se souvienne, il baigne dans la musique. Mais c'est l'attentat du 11 septembre 2001 qui l'incite à écrire ses premiers textes. Ce triste événement déclenche en lui l'envie de rapper ce qu'il pense tout bas. En mars 2008, paraît le mixtape volume 1. Il prépare actuellement son premier album dont des extraits sont disponibles sur son myspace. Natif de Brive, Abd'Samad est très jeune influencé par différents courants musicaux, : hip hop, bien évidemment, mais aussi reggae, jazz, trip hop, dub... Pour ses études, il s'installe à Lyon. Il y fait des rencontres qui vont le conduire tout droit sur scène. Plus tard, à Paris, il découvre la culture underground. A 24 ans, riche de son expérience et de ses nombreuses compositions, Abd'Samad revient à Brive nous faire profiter de son art. Entrée libre. Infos sur le site des treizearches ou au 05.55.24.11.13.

  • RutabagaThéâtre. Rutabaga, poils de chat et barbe à papa... à 15h et 18h au théâtre des Gavroches à Brive, 3 rue Viallatoux. L'histoire de Madiba, une sorcière malheureuse de ne pouvoir être méchante. "Nom d'une saucisse à roulettes!! Où sont passées ces chaussettes? Mais quelle est la formule déjà? Oh là là, je n'y arriverai pas! Ah la voilà! Une étoile filante, une pincée d'humour, deux doigts de chance, un soupçon de magie, beaucoup de magie, du sel, du poivre et un peu de fenouil. Et tout le monde sera ravi!" De et avec Amandine Jarry. Mise en scène Alexandre Josse. Co-production cie des Gavroche/cie Le Bruit des rêves. A partir de 3 ans. Durée: 40 min. Tarifs: 10 et 7 euros. Infos au 05.55.18.91.71 et sur le site du théâtre des Gavroches. Possibilité de représentations supplémentaires entre le 14 et le 20 avril.

  • Soirée Steeve Somers (blues rock country folk) à 20h30 au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu'en étant membre de l'association L'art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78.

  • Super loto du centenaire du CABCL à 20h à l'espace Derichebourg. Un loto parrainé par l'amicale des anciens au profit de l'école de rugby et de l'association du CABCL. Six parties dans la soirée avec à la clé un voyage en Grèce et de nombreux lots de valeur. 5 euros le carton, 20 euros les 5. Infos et vente au 05.55.74.20.14 ou 05.55.74.96.50.


Manga pano




  • Festival de manga à partir de 13h30 à Cosnac, dans la salle des fêtes. Quatrième édition pour ce festival de plus en plus fréquenté et organisé par l'association Kameha Matsuri. Avec évidemment des auteurs de manga: Kara dédicacera son tome 3 de la série Le bleu du ciel, il y aura aussi Patrick Sobral et son 13e Légendaires, Zerriouh (Eloim et Kenro) pour Chroniques d'un mangaka et il dédicacera aussi en exclusivité son oneshot Metro city... sushiAu menu de ce week-end, sur fond de vente de mangas neufs et d'occasion, stand d'origami (seulement samedi), de jeux de société japonais, d'initiation au dessin manga,  mais aussi quelques rendez-vous "croustillants" Concours de sumocomme le concours de sumo gonflable enfant ce samedi (pour les adultes, il faudra attendre dimanche), un concours de Cosplay (déguisements façon manga), démonstration d'origami... Vous pourrez même passer la soirée autour d'un repas japonais (pensez à réserver votre place) et chanter des bons vieux génériques de dessins animés en karaoké. Pour finir par la projection vers 20h30 du long métrage One piece, strong world qui fait honneur à l'un des héros de mangas les plus populaires actuellement, Luffy de One piece. Et vous pourrez remettre ça le lendemain, dimanche 17 avril, avec un programme tout aussi divers, cours de sushi maki, démonstrations de taille de bonzaï ou d'arts martiaux... N'oubliez pas surtout de vous inscrire au préalable pour certaines animations. Entrée gratuite au festival. Plus d'infos sur le festival et sur la culture manga sur le site kameha-matsuri.




**************


DIMANCHE 17 AVRIL




  • Art floral de 10h à 19h à la chapelle Saint-Libéral. Les Asphodèles organisent leur traditionnelle exposition d'art floral. Cette année le thème retenu est celui de la ligne. L'occasion de voir de belles compositions, de glaner quelques astuces, bref de mieux connaître cet art de le dire avec des fleurs.

  • Festival de manga toute la journée à Cosnac, dans la salle des fêtes. C'est toute la culture japonaise qui Sobral. Photo Kameha matsuria rendez-vous à cette 4e édition du genre organisée par l'association Kameha Matsuri. Avec évidemment des auteurs de manga: Kara dédicacera son tome 3 de la série Le bleu du ciel, il y aura aussi Patrick Sobral et son 13e Légendaires, Zerriouh (Eloim et Kenro) Vianney animera un stand dessin manga. Photo Kameha matsuripour Chroniques d'un mangaka et il dédicacera aussi en exclusivité son oneshot Metro city... Et des stands de jeux de société japonais, d'initiation au dessin manga, de maquillage, de vêtements Cosplay... Parallèlement à la vente de mangas neufs et d'occasion, diverses animations touchant à la culture japonaise: le concours de sumo gonflable version adulte, un cours de sushi maki qui avait connu l'an dernier un réel succès (comptez 5 euros par personne et vous repartez avec votre assiette), démonstrations de taille de bonzaï et d'arts martiaux, concours de jeux vidéos... N'oubliez pas surtout de vous inscrire au préalable pour certaines animations. Entrée gratuite au festival. Plus d'infos sur le festival et sur la culture manga sur le site kameha-matsuri.






  • Danse. Le petit chaperon rouge à 17h au théâtre de l'usine de Saint-Céré. Avec la cie Divergences du Lot et l'association Faits et gestes. Un conte chorégraphique fascinant. La peur est un domaine de l'enfance: peur du loup, de la nuit, de ce qui l'habite, peur d'être seul. L'esprit des jeunes enfants est plein de chimères angoissées, coléreuses et destructrices. Qu’est-ce que faire peur? Se faire peur? Quel plaisir peut on prendre à faire peur? À se faire peur? Comment le corps et le spectacle peuvent-ils exacerber ou désamorcer la peur? Autant de questions qui jalonneront cette création chorégraphique jeune public basée sur ce très classique conte du petit chaperon rouge. A partir de 5 ans. Billetterie en ligne sans frais sur le site du théâtre. Infos au 05.65.38.28.08 et sur le site de l'Opéra-éclaté.

  • Troc aux plantes et marché aux fleurs de 14h à 18h à Vars sur Roseix. Echangez graines, plantes, arbustes... Entrée gratuite. Organisé parle comité des fêtes de Vars sur Roseix. Infos au 05.55.25.12.56.


*****************


LES EXPOS À VOIR







  • Robert Margerit: l'écrivain et ses doubles à la médiathèque municipale de Brive. Une nouvelle exposition. Romancier, peintre, journaliste, critique d’art, historien, Robert Margerit (1910-1988) est considéré l’un des plus grands écrivains limousins du XXe siècle. Lauréat du prix Renaudot en 1951 et du Grand prix de l’Académie française en 1963, il s’est fait connaître par ses romans noirs, Mont Dragon, La Terre aux loups, intimiste comme Le Dieu nu, d’aventure avec L’Île des perroquets, et surtout historiques comme La Révolution. À l’occasion du centenaire de sa naissance, les bibliothèques de Limoges, Guéret et Brive se sont associées pour rendre hommage à cet auteur multiple. Présentée en automne dernier à Limoges, programmée pour le prochain à Guéret, cette grande exposition est proposée par la médiathèque de Brive du 13 avril au 28 mai. Autour des œuvres-phares de l’auteur, correspondances, éditions originales, manuscrits, témoignages, photos et œuvres d’art viennent prendre place. L’exposition s’articule ainsi en trois espaces présentation différentes facettes de Margerit : l’artiste, le journaliste, le romancier. Des visites commentées auront lieu samedi 7 mai à 15h et mercredi 11 mai à 17h ainsi qu’une conférence lecture "La femme margeritienne" mercredi 11 mai à 18h30 avec la spécialiste Ana-Maria Pérez Lacarta. Ouvert de mardi de 9h30 à 18h, mercredi et vendredi de 9h30 à 12h et 13h30 à 18h, jeudi  de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, samedi de 9h30 à 12h et 13h30 à 17h. Infos au 05.55.18.17.50.

  • La dame du jeu de Paume. Rose Valland sur le front de l'art au musée Edmond Michelet à Brive (4 rue Champanatier). Derniers jours pour profiter de cette exposition, réalisée par le Centre d’histoire de la résistance et de la déportation de Lyon. Elle met en lumière le parcours de Rose Valland, figure emblématique de l’histoire de la récupération des œuvres d’art volées par les nazis durant la seconde guerre mondiale. Rose VallandEn 1932, Rose Valland est attachée de conservation au Musée du Jeu de Paume et, dès 1936, participe à la mise en sécurité des œuvres des musées menacées par l’imminence du conflit mondial.Dès novembre 1940, elle devient le témoin révolté du pillage organisé par les nazis qui font transiter par son musée les œuvres dérobées aux familles et collectionneurs juifs et franc-maçons avant de les expédier en Allemagne. Impuissante à empêcher cette mise en coupe réglée du patrimoine artistique français, elle parvient cependant à se maintenir à son poste durant les quatre années d’occupation. Elle établit dans des conditions d’extrême dangerosité les listes détaillées des œuvres qu’elle voit défiler. Ces renseignements s’avèreront capitaux pour établir une stratégie de récupération après guerre. A la Libération, Rose Valland devient secrétaire de la Commission de récupération artistique puis, s’engageant dans la Première armée française, part en Allemagne avec le grade de capitaine. Elle est alors chargée de retrouver, en lien avec les Alliés, les pièces appartenant à des collections françaises, et veille à leur retour. On estime à environ 60.000 le nombre d’œuvres rapatriées en France grâce à son travail et à son dévouement. Entrée libre. Ouverte du lundi au samedi inclus de 10h à 12h et de 14h à 18h. Jusqu'au 16 avril. Infos au 05.55.74.06.08.

  • Collégiale Saint-Martin: archives et objets retrouvés au musée Labenche. expo musée et archivesL'exposition est réalisée conjointement par le musée et les archives de la Ville. Un patrimoine de grande importance a été "re-découvert" dans la sacristie de la collégiale Saint-Martin de Brive. Ont ainsi été mises au jour près de 300 pièces du début du XIXe siècle au milieu du XX siècle, vêtements liturgiques, bougeoirs, croix, bannières, reliques, chromos lithographiques entre autres et plusieurs milliers de pages manuscrites de la même période, essentiellement des registres de catholicité, mais aussi des documents administratifs et comptables de la fabrique, un registre de confrérie de 1799-1803. L’exposition de ce fonds patrimonial présente un choix représentatif exprimant la portée tant religieuse que culturelle. Elle montre également les supports de la foi occidentale et participe à l’ouverture de la pensée de chacun. Elle permet également de prendre conscience par tous du rôle de la ville en matière de conservation et de transmission du patrimoine. Ouverte tous les jours sauf le mardi de 10 h à 12 h et de 13 h 30 à 18h (18 h 30 à partir du 1er avril). Jusqu’au 15 mai 2011 (fermeture le 1er mai). Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.70.

  • Henry de Jouvenel des Ursins, 1876-1935 aux archives municipales de Brive (rue Massenat). Jusqu’au 22 avril. Cette nouvelle exposition qui ouvre ce 1er avril vous emmène à la découverte d’Henry de Jouvenel, journaliste et homme politique français, ministre et sénateur de la Corrèze. Henry de JouvenelA travers une quinzaine de panneaux, l’exposition réalisée par l’association Varetz patrimoine et accompagnée de nombreux documents originaux des archives de Brive, retrace la vie et la carrière de celui qui fut aussi l’époux de Colette. De la Belle Époque à l’entre-deux-guerres, des tranchées de Verdun aux salons feutrés de la Troisième République, des salles de rédaction du Matin aux ambassades en Syrie et à Rome, Henry de Jouvenel fut une figure majeure de la politique française de la première moitié du 20e siècle. Entrée libre et gratuite. Ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17h. Infos au 05.55.18.18.50.