Actualités

L’école Lucie-Aubrac fête le printemps des poètes

  • Publié le 17/03/2011 à 13:46
  • Par Jennifer BRESSAN
Le printemps des poètes à l'école Lucie-Aubrac

Le printemps des poètes essaime ses initiatives dans la ville. Ce matin, sur les hauteurs de Rivet, l'école Lucie-Aubrac l'a fêté en compagnie du théâtre du Cri et de quelques aînés du foyer logement de Rivet. Un moment de partage pour lequel les jeunes, qui ont récité leurs poésies par cœur, ont mis beaucoup de leur cœur.

les personnes du foyer logementLes uns après les autres, élèves et comédiens du théâtre du Cri ont récité des poésies devant leurs camarades, leurs parents et des aînés du foyer-logement de Rivet qui étaient pour la première fois invités à participer à cette manifestation. Les enfants de CE2 et CM2 de l'école Lucie-Aubrac ont ainsi posé leur voix, plus ou moins assurée ou craintive, sur des grands comme Bertold Brecht, Claude Roy, Jean Tardieu ou Jacques Prévert en l'honneur du printemps des poètes qui se déroule jusqu'au 21 mars.

Une manifestation nationale qui trouve son écho à Brive notamment grâce au théâtre du Cri qui chaque année s'investit en divers lieux de la ville pour faire partager son amour des mots. "Ces interventions sont une façon de sensibiliser les enfants à la poésie, aux mots et aux images que la langue poétique fait émerger. J'ai vu qu'ils y avaient mis du cœur et le fait de réciter des poésies devant un public est bénéfique pour eux. C'est aussi une façon d'apprendre à gérer le trac", explique Robert Birou du Théâtre du Cri. 

Le printemps des poètes à l'école Lucie-Aubrac

Chloé a 8 ans. Décontractée et amusée, elle a offert à son auditoire une récitation de L'enfant qui battait la campagne de Claude Roy. L'aisance avec laquelle elle prononce ces vers laisse deviner son plaisir et illustre, mieux que les mots ne sauraient le dire, l'intérêt de ce genre de manifestation. Chloé récite sa poésie"Tous les ans, depuis des années, on organise cette fête", explique la directrice Isabelle Pompignac. "Tout un travail précède cette journée. Les enfants choisissent leurs poèmes parmi une sélection; ils les recopient, les illustrent, les travaillent en classe puis on réalise des exercices d'interprétation. Cette initiative rapproche les jeunes de la poésie qui peut parfois paraître hermétique. Certains poèmes choisis par les enfants étaient difficiles d'accès mais dans ce contexte, ils ont osé s'en emparer, les lire voire en créer de nouveau. La poésie apparaît alors pour ce qu'elle est: du plaisir. C'est enfin l'occasion de porter un regard différent sur l'autre: des jeunes entre eux mais encore des générations entre elles."

Les voix, empreintes de l'enthousiasme des jeunes, du talent des comédiens professionnels et de la douce mélancolie des aînés du foyer logement de Rivet, se sont entendues, répondues et rejointes ce matin, autour de la poésie. Une bien jolie matinée.

A votre agenda : Ce soir, le Théâtre du Cri fête le Printemps des poètes au Maryland, 13 rue Saint Martin. Dès 20h30. Infos: 05.55.17.10.78.

Dessin de paysage imaginaire

dernière poésie

je veux bien y aller

Le Théâtre du Cri

les personnes du foyer logement

libérés du trac

poésie déclamée

poésie expressionniste

poésie par deux

poésie vivante

livre de Prévert