Actualités

Une plaque pour les fusillés des Perrières

  • Publié le 08/05/2009 à 08:14
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Le président de l'Amicale des anciens de l'Armée secrète et le député-maire Philippe Nauche dévoilent la plaqueAvant que ne débutent les cérémonies du 8 mai commémorant la victoire de 1945, la sonnerie aux morts et La Marseillaise ont rompu le silence matinal du parc des Perrières. Personnalités et porte-drapeaux étaient rassemblés pour dévoiler une plaque à la mémoire de quatre fusillés de l'Armée secrète.

"Le 17 juillet 1944, dans cette carrière, le long du mur de roche, quatre de nos camarades résistants ont été fusillés par les forces d'occupation. Ils s'appelaient Marc Besso, Guy Bonjour, Pierre Chaumeil et Pierre François. Si l'on regarde bien, on voit encore les traces des balles", témoignait Lucien Nouhet, président de l'Amicale des anciens de l'Armée secrète. "Par cette plaque, les piétons de passage sauront que des patriotes sont morts ici pour défendre nos libertés."

La plaque commémorative de l'éxécution des autre résistants"Les quatre résistants, sous les ordres du commandant Gao, avaient réalisé des actions à risque et participé ainsi à la déstabilisation de l'ennemi", précisait l'ancien résistant, ajoutant d'une voix tremblante sous l'émotion. "J'ai une pensée pour les familles de ces disparus et de tous ceux qui ont subi le même sort." L'une des quatre familles des fusillés a déposé un bouquet en-dessous de la plaque nouvellement dévoilée.

"J'ai de l'admiration pour ces héros de la liberté", a déclaré le député-maire Philippe Nauche qui venait de dévoiler cette plaque avec l'ancien résistant. "Nous avons une dette vis-à-vis de ces anonymes qui ont eu le courage de dire non à la barbarie pour rétablir les valeurs de la démocratie."

Une cérémonie empreinte d'émotion

L'une des familles a déposé un bouquet sous la plaque nouvellement dévoilée