Actualités

Le musée Michelet lève le voile sur l’espionne du jeu de Paume

  • Publié le 22/03/2011 à 19:10
  • Par Jennifer BRESSAN
La dame du jeu de Paume. Rose Valland sur le front de l'art, inaugurée au musée Edmond Michelet"La dame du jeu de Paume. Rose Valland sur le front de l'art" vient d'être inaugurée au centre et musée Edmond Michelet. Une exposition remarquable qui met en lumière le destin exceptionnel d'une figure emblématique de l'histoire de la récupération des œuvres d'art volées par les nazis durant la seconde guerre mondiale. A voir jusqu'au 16 avril. Pour poursuivre la réflexion, une conférence sur le rôle décisif joué par Rose Valland sera tenue par Emmanuelle Pollack, commissaire de l'exposition, jeudi 24 mars dans la salle du haut du théâtre municipal, à 20h30. Infos: 05.55.74.06.08.

La dame du jeu de Paume. Rose Valland sur le front de l'art, inaugurée au musée Edmond MicheletC'est un volet peu connu de l'histoire de la seconde guerre mondiale que le Conseil scientifique de la Fraternité Edmond Michelet propose de découvrir depuis aujourd'hui: l'histoire du pillage des œuvres d'art par les nazis durant la guerre de 1939-1945. A l'intérieur de ce tourbillon dévastateur visant à faire disparaître les œuvres volées provenant de collections privées juives et franc-maçonnes, une figure féminine s'est élevée. Celle de Rose Valland que le hasard a placée au musée du jeu de Paume dès 1932 où elle est alors attachée de conservation. Dès novembre 1940, elle devient le témoin révolté du pillage organisé par les nazis. C'est son incroyable destin que l'exposition actuellement en cours à Michelet propose de découvrir. Grâce à elle, à son courage et sa détermination, 60.000 des 100.000 œuvres volées ont pu être récupérées.

Françoise Gautry, adjoint au maire en charge des affaires culturelles inaugure l'exposition"On peut juger bien dérisoire de risquer sa vie pour sauver des œuvres d'art alors que des milliers d'hommes et de femmes avaient alors besoin de secours. Mais son action a permis de sauver d'une probable destruction des milliers d'œuvres qui appartiennent au patrimoine de l'humanité et qui témoignent de l'effort de l'esprit humain pour s'élever au-dessus de la brutalité animale", a déclaré Françoise Gautry, adjoint au maire en charge des affaires culturelles lors du discours inaugural. "En 4 ans, le militaire nazi Goering passa une vingtaine de fois faire son marché dans le musée du jeu de Paume installé dans les Jardins du Luxembourg", explique François Patier qui représentait Jean-Louis Nembrini, le président du Conseil scientifique de la Fraternité Edmond Michelet."Sans discontinuer, Rose Valland récupère les carbones et les brouillons, écoute au porte. Elle est prise en flagrant délit d'espionnage et expulsée en août 1940 mais ne tarde pas à revenir. C'est grâce à tout son travail d'inventaire que les œuvres ont pu être récupérées."

La dame du jeu de Paume. Rose Valland sur le front de l'art, inaugurée au musée Edmond MicheletCette exposition fournie réunissant fragments d'histoires, photographies, documents d'époque et même une vidéo où on entend la voix affirmée de cette femme déterminée, dresse un tableau complet du parcours de cette femme hors norme, oubliée pendant près de 20 ans et qui, grâce à l'exposition réalisée par le Centre d'histoire de la résistance et de la déportation de Lyon, retrouve enfin la place qu'elle mérite dans la mémoire collective. Il y a bien des manières de faire front: "Rose Valland a choisi le front de l'art et on peut dire sans se tromper qu'elle participa activement à la lutte de la civilisation contre la barbarie", a terminé Françoise Gautry.

Emmanuelle Pollack, historienne dont les recherches sur le marché de l'art sous l'Occupation ont permis à l'exposition de voir le jour, présentera une conférence sur cette femme au destin hors norme et au rôle décisif. Jeudi 24 mars, à 20h30. Dans la salle du haut du théâtre municipal.

La dame du jeu de Paume. Rose Valland sur le front de l'art, inaugurée au musée Edmond Michelet

La dame du jeu de Paume. Rose Valland sur le front de l'art, inaugurée au musée Edmond Michelet