Actualités

Rugby : le CAB entretient l’espoir européen

  • Publié le 09/05/2009 à 17:33
  • Par Jean René LAVERGNE
brive-montpellier3Les Corréziens on fait le  job, ils ont battu Montpellier 28 a 18, mais ils n'ont pas raflé la super mise, laissant filer le point de bonus offensif. On saura plus tard, dans une semaine si ce petit point laissé en route  pèse pour la qualification européenne. En attendant, le CAB a renoué avec la victoire et entretient l'espoir de jouer dans la cours des rois.blog-brive-montpellier1La victoire sans chanter pour les Brivistes qui une fois de plus ont joué au docteur Jekill et Mister Hide, si vous préférez l'équipe aux deux visages. Le bon en première lune et celui des jours mauvais dans le deuxième quartier.

Une première mi-temps dans laquelle il n'y a pas grand chose à jeter, les Brivistes vont exploiter au mieux les fautes des visiteurs. Andy Goode renoue avec la confiance et redevient alors une redoutable gâchette. Il trouve régulièrement la cible et le voilà crédité de 17 points dans ce premier acte sur les 22 inscrits sur le compteur corrézien.

Brive-MontpellierVanzyl est aussi passé par là au quart de jeu en inscrivant un essai, ce sera le seul et unique des Limousins. L'Africain du Sud a signifié de la meilleure des manières ses adieux au Stadium, le géant blanc et noir va arrêter sa carrière. Un essai comme une signature pour laisser une empreinte dans l'histoire d'un match forcément différent pour lui, 

En face, les copains de Louis Picamoles, en ont un peu bavé. Sanctionnés souvent, ne trouvant sans doute à leur goût que trop rarement grâce aux yeux de l"arbitre, ils vont marquer un essai, réussir une pénalité comme un lot de consolation. 22 à 8 à la pause.

brive-montpellier2En deuxième mi-temps, Brive retombe dans ses vieux démons. Moins d'assurance, ballons hésitants comme les initiatives, et les Héraultais retrouvent de l'ambition. L'esprit de conquête a viré casaque. Le CAB  subit alors et encaisse un second essai, une pénalité. La marche de sécurité s'est réduite à sept longueurs (25- 18).

Brive  sentira presque le vent du boulet mais Andy Goode assure sur une nouvelle pénalité et scelle le sort de la partie (28-18). L'essentiel est acquis, la victoire est au bout du chemin une fois de plus malaisé. Ça aurait pu être plus simple si un essai n'avait pas été refusé à l'international Argentin Horacio Agulla.

Une victoire qui nourrit l'espoir de jouer l'Europe, c'est d'autant plus réaliste que Bayonne  a perdu face Toulouse (12 à 9). Ce soir, Brive est 5e mais Biarritz se déplace demain  à Paris. A une journée de la fin du championnat, Brive tient la rampe. Le  CAB se déplacera le week-end prochain à Bourgouin assuré de rester parmi l'élite après sa victoire sur castre. Bayonne recevra le Stade français et Biarritz accueillera Montauban. Faites vos jeux.

brive-montpellier41Enfin, séquence émotion avec la der de Peyo Capdevielle. Le solide pilier droit a joué son dernier match au stadium. Il peut s'en aller la tête haute, il n'a jamais failli. Un homme d'honneur qui a signé un contrat de deux ans avec Gloucester.