Actualités

Rencontre entre un député, des élèves… et des poissons

  • Publié le 01/04/2011 à 14:04
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Le député Philippe Nauche dans la classe de CM2 à l'école Paul de Salvandy

Pourquoi vous êtes-vous lancé en politique? Combien de temps êtes-vous à Paris? Comment se passe le vote d'une loi? Avez-vous des règles à respecter? Combien gagnez-vous?... Le député Philippe Nauche a répondu ce matin à un flot de questions sur sa fonction. Les CM2 de l'école Paul de Salvandy, participant cette année à l'expérience du Parlement des enfants, avaient bien préparé cette rencontre. La classe a d'ailleurs présenté à son visiteur le projet de loi facilitant l'accès au sport. Quelques espiègles avaient aussi réservé au parlementaire de jolis poissons d'avril qu'ils ont su scotcher subrepticement. Tradition oblige!



Ludwig, député junior,C'est Ludwig, un blondinet à lunettes, qui siègera le 28 mai prochain au parlement des enfants, en lieu et place du député de sa circonscription. "C'est dans le centre de l'hémicycle, la rangée juste au-dessus de celle du premier ministre. Je suis assis en bordure de mon groupe politique, sur la droite, enfin physiquement", a plaisanté Philippe Nauche. En préambule, les écoliers avaient présenté leur proposition de loi qui vise à lutter contre la sédentarité des plus jeunes. Elle prévoit, par le biais de l'école, de doter chaque élève d'un passeport lui permettant de s'essayer à trois sports de son choix, avec visa des clubs visités. Malheureusement, la proposition n'a pas été retenue à l'échelon de l'académie. Mais Ludwig siègera bien à l'assemblée.

Le depute à SalvandyToute la classe de François Clauzel ira aussi visiter les lieux le 11 avril prochain. Ce sera l'aboutissement d'un travail entamé en novembre dernier. La classe a donc bien étudié la chose politique et même procédé à des élections de son député junior en bonne et due forme, avec l'urne symbolique. De quoi nourrir un feu de questions au visiteur du jour: "Quel était votre métier avant? Comment fait-on campagne? Est-ce que vous siégez à toutes les réunions de l'Assemblée? A quel moment peut-on s'adresser à un député? Qu'avez-vous ressenti la première fois que vous êtes entré dans l'hémicycle? Quelle est la première loi que vous avez votée? Qu'est ce que vous aimez le plus dans votre fonction? Et le moins? Pourquoi vous êtes-vous lancé dans la politique? Avez-vous des vacances? Avez- vous des projets de loi? Cela ne vous gêne pas d'être assis à côté d'un député de droite?...

Les CM2 de Salvandy expose leur proposition de loiLe député n'a éludé aucune réponse: "La politique, ce n'est pas la guerre. On a tout à fait le droit de ne pas être d'accord. On vit ensemble quelles que soient nos opinions politiques, religieuses aussi... La République est fondée sur cette tolérance. On impose ses idées par un vote démocratique. Si je me suis lancé en politique, c'est parce que je me suis rendu compte, en tant que médecin, que pour faire bouger les choses, ce n'était pas à mon échelon, technique, mais au-dessus, alors j'ai adhéré à un parti. Après, c'est le hasard, la volonté, les rencontres... J'ai gagné autant d'élections que j'en ai perdu. Notamment les trois premières. Il ne faut pas se décourager, même si on perd, on peut espérer que le débat a fait progresser les idées", a conclu l'interviewé alors que la cloche sonnait la sortie.

Le depute à Salvandy

Le depute à Salvandy