Actualités

Karim le Rek1: « Je suis prisonnier de l’inspiration »

  • Publié le 11/04/2011 à 12:29
  • Par Jennifer BRESSAN
Karim Le Rek1

Le Briviste Karim Brahim, alias Karim Le Rek1, court partout en ce moment. Il est sur le point de faire aboutir un projet musical qui le porte depuis 2008: son deuxième album de rap Cocktail de pensées sort dans les bacs le 18 avril. Il sera aussi en concert samedi 16 avril à l'occasion de la scène locale rap organisée par les Treize arches qui se déroule en entrée libre à l'auditorium Francis Poulenc à 20h30. Un mois riche de défis et d'espoir pour lui. Rencontre.

face pochette"Ce projet célophané ne s'est pas fait en un claquement de doigt", confie Karim. "Et ça met un sacré stress". Le projet dont il parle c'est le volume 2 d'un premier projet initié en 2005 sous le nom C'est la foi qui vaincra. Ce second album, le rappeur l'a voulu plus riche d'influences. C'est pourquoi il a multiplié les collaborations avec des réunionnais notamment. "Cela apporte un autre style à mon rap et de nouveaux horizons", explique Karim.

"Je baigne dans la culture du hip-hop depuis le milieu des années 1980. C'était donc bien avant I am et NTM. A cette époque, plus qu'apprendre mes cours, j'apprenais les textes de rap par cœur et avec les potes, on se réunissait à la Guierle. On chantait et faisait du beat-box sur des textes déjà existants", se remémore-t-il. C'est un événement particulier qui a poussé Karim, comme une évidence et un besoin, à créer ses propres textes. "Avec l'attentat du 11 septembre, j'ai eu envie de rapper tout haut ce que je pensais tout bas", explique-t-il. Enregistré en 2005, son premier album sort en 2008, et très vite, il se lance dans l'élaboration du second à la faveur de nouvelles collaborations.

brive mag affiche"Même si je me suis un peu recadré ces derniers temps, pour composer ce second album, j'ai dû vivre la nuit. C'est entre 2h et 4h qu'on a le plus d'idées et il faut les saisir au bon moment. Je suis prisonnier de l'inspiration. Mon rap s'appuie sur mon vécu, il n'y a aucun intérêt à l'invention. Cela contribue à créer une image de rappeur toute différente de ce qu'il est vraiment." La venue de Rocé (vendredi 15 avril à 20h30 au théâtre municipal. Plus d'infos sur le site des Treize arches), un rappeur qui s'est fait sa place sur la scène française, enthousiasme Karim Le Rek1. "Je suis vraiment impatient d'être sur scène mais aussi de pouvoir rencontrer Rocé, un professionnel, pour lui demander ce qu'il pense de mon projet."

"J'écris des textes au lieu de faire des conneries. C'est devenu mon métier. C'est difficile d'en vivre mais je le fais pour moi et pour ma fille. Pour qu'elle puisse se dire, plus grande, que son papa est un vrai un rappeur", termine-t-il.

Cocktail de pensées, un album de 16 titres à découvrir dans les bacs dès le 18 avril à Cultura, aux 3 Epis à Brive et à Point Show (disquaire) et Attitude (magasin de vêtements hip-hop) à Limoges. Prix: 12 €

Découvrez également les myspace de Dogstar Beatmaker et de Dj Draaz qui ont collaboré au projet initié depuis 2005.