Actualités

Le théâtre est inauguré

  • Publié le 09/04/2011 à 13:45
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Inauguration du théâtre de Brive. La coupure du ruban par les officiels

Les préfets désormais libérés de leur devoir de réserve pour cause d'élections, le nouveau théâtre de Brive a pu être inauguré, ce matin, un mois après son ouverture et 8 spectacles en 12 représentations. A l'occasion de cette inauguration, le théâtre ouvre ses portes avec des visites guidées et gratuites, aujourd'hui et demain dimanche, de 14h à 17h. A noter également: une lecture intitulée La petite caisse trouvée lors des travaux à 16h30 aujourd'hui.



L'inauguration du théâtre a rempli la salleLe calendrier était serré, l'inauguration s'est donc glissée entre le concert de Ballaké Sissoko et Vincent Segal, la veille au soir, et le concert de printemps qui sera joué ce soir par l'harmonie Sainte-Cécile et 4àcors. Après la traditionnelle coupure du ruban, à l'extérieur, la foule d'élus, de représentants d'associations et de tout un chacun a pris place dans les fauteuils rouges de la grande salle qui se prêtait parfaitement à la circonstance. Répétition oblige, les officiels ont dû partagé la scène avec les rangées de chaises vides des musiciens déjà disposées en toile de fond. Pas moins de huit discours ont marqué cette cérémonie ouverte par Jean-Paul Dumas, le directeur des Treize arches gérant les lieux. "La culture est ce qui sépare la civilisation de la barbarie", a-t-il rappelé en ajoutant: "Un théâtre est toujours un message de vie et d'espoir". L'homme de Dordogne s'est ainsi félicité d'avoir trouvé à Brive, contrairement aux rumeurs toujours véhiculées, "un public chaleureux, enthousiaste et qui mérite largement ce très beau théâtre".

Philippe Nauche a souhaité au public la "Bienvenue dans votre théâtre". "C'est un des moments d'émotion les plus intenses et les plus riches de sens pour un maire", a-t-il entamé, rappelant que la municipalité a placé la culture au cœur de son action et fait du théâtre son symbole avec une politique tarifaire rendant les spectacles accessibles à tous. "On ne se nourrit pas que de biens matériels", a-t-il poursuivi, insistant sur cette volonté d'affirmer "une politique culturelle qui donne au territoire son identité et en améliore l'attractivité". Les discoursEt qui de ce fait doit être aussi diversifiée, a-t-il renchéri. Le député-maire s'est amusé a rappeler qu'en 1887, déjà, lors de la création du théâtre, celui-ci avait soulevé quolibets et critiques acerbes, déchaîné hier comme aujourd'hui les passions sur les priorité à respecter: économie, santé, culture... "A l'époque le panier de la ménagère n'existait pas", a-t-il plaisanté, faisant allusion aux débats qui animent actuellement les séances du conseil municipal. "Comment ne pas sourire à cet article de 1911 qui incite les jeunes filles à ne pas se rendre au théâtre parce que le spectacle y est "libre". C’était, peut-être alors, la plus belle des reconnaissances car je veux que notre théâtre soit libre, qu’il soit le refuge de ceux qui créent, qu’il soit un lieu d’infinie liberté." L'élu a conclu en lançant un nouvel appel aux partenaires de cette rénovation à poursuivre la coopération.

La Région veut s'engager dans le fonctionnement



L'appel a trouvé écho puisque le président de région Jean-Paul Denanot a déclaré au public son souhait de participer au fonctionnement de l'EPCC (Etablissement public de coopération culturelle). "A Brive, tout est neuf", a constaté la représentante du conseil général Sophie Dessus, parodiant l'acteur Dufilho pour qualifier le vent nouveau qui souffle sur la cité gaillarde. Constatation similaire pour le préfet de région Yves Dassonville qui "accueille très favorablement l'idée d'une scène conventionnée", première étape vers une scène nationale.

Des discours très officiels pour marquer l'événement qui ont été aussi nourris par deux artistes Felag et Yannick Jaulin qui ne manquaient pas de piquant, particulièrement pour le second, et ont déclenché rires et applaudissements: du spectacle vivant.

A l'occasion de cette inauguration, le théâtre ouvre ses portes au public. Des visites guidées et gratuites sont organisées de 14h à 17h aujourd'hui et demain dimanche. Rendez-vous directement sur place. A noter également: une lecture intitulée La petite caisse trouvée lors des travaux à 16h30 aujourd'hui.

Sur ce sujet, vous pouvez également lire nos articles: