Actualités

Vos sorties du week-end

  • Publié le 12/05/2011 à 06:13
  • Par Marie Christine MALSOUTE


JEUDI 12 MAI 2011







  • DanSe en mai. La Maison à 10h et 19h au théâtre de Brive. Pièce pour deux danseurs de Nathalie Pernette. Cie Pernette. Une pièce infernale et burlesque dans laquelle la chorégraphe où explore son goût pour la miniature et la mécanique des corps. Ou comment deux danseuses, prisonnières d’un espace vide mais réduit, lui-même contenu dans un vaste domaine encombré, tentent de rattraper l’avalanche de conséquences, d'actions et de réactions en chaine (mouvements d'objets et actions physiques) induites par un premier geste malheureux. Tantôt monstres marins ou robots ménagers, évoluant sur des airs jazzy, disco ou sur des reportages radiophoniques, les danseuses révèlent tous les dessous d’une étrange cuisine qui recèle autant de surprises ludiques que de mystères effrayants ! Avec Catherine Dreyfus et Pauline Simon. Durée: 50 minutes. Un spectacle conçu pour tous et accessible à partir de 5 ans. Tarifs: de 18 à 4 euros. Infos sur le site des treizearches ou au 05.55.24.11.13. Lire aussi note article de présentation du festival en cliquant ici.











  • Musiques actuelles. Rock folk à 20h30 aux Lendemains qui chantent à Tulle, avenue du lt-col Faro. Au programme: Shannon Wright (rock folk, Atlanta), Burn in hell (folk rock déjanté, Australie) et Colettes (rock folk, France). Indie folk pop rock, minimal, tranchant et émouvant pour la ténébreuse américaine Shannon Wright. Après une expérience éphémère au sein du groupe rock Crowsdell, c’est en tant qu’auteur et compositrice de chansons folk-rock intimistes et ardentes qu’elle obtient depuis dix ans la reconnaissance, avec des albums comme Flight Safety, Yann Tiersen & Shannon Wright écrit en duo avec le musicien français. Elle revient sur le devant de la scène en ce printemps pour présenter Secret blood son dernier album. Formé il y a deux ans, le trio Burn in hell a déjà incendié un bon nombre de scènes australiennes. D’une base acoustique (guitariste, piano, batterie), leurs compositions diaboliques pourraient être le fruit d’une création improbable de Nick Cave et Tom Waits dans l’intention d’écrire la musique d’une scène de cabaret pour un film de pirates. Les Colettes se sont rencontrées à l’occasion de la tournée Tableau de Chasse de Claire Diterzi. Enrôlées dans cette aventure, ces 3 filles ont pris le temps d’affiner leurs goûts et leurs idées tout au long des nombreux kilomètres que représente 2 ans de tournée! La fusion de leurs univers et de leurs différents styles caractérise le son singulier des Colettes où voix folk et mélodie rock s’entremêlent à merveille. Tarifs: 15 euros sur place, en location 12 euros. Infos au 05.55.26.09.50 et sur le site des Lendemains qui chantent.




  • Musique. Ensemble Magnifica, Michaël Matthes, Shigeko Hata à 20h30 à la cathédrale de Tulle. credit_patrice-millet - copieUn concert proposé par le Théâtre des 7 collines. En 25 ans d’existence, Magnifica ne peut plus être un quintette comme les autres ! Lauréats de la fondation Yehudi Menuhin, membres de la Garde Républicaine, concerts en France et à l’Etranger dans les lieux les plus prestigieux... Pour ce programme, deux amis se joignent à l’ensemble de cuivres, Michael Matthes, organiste de la cathédrale de Troyes et Shigeko Hata, soprano à la voix cuivrée venue du pays du soleil levant. Les artistes proposeront des œuvres de la sensibilité baroque à nos jours, en passant par la Russie avec des thèmes traditionnels et de danses locales et l’opéra Cavaliera Rusticana de Mascagni. Tout public. Durée: 1 heure 30. Tarifs: 21 euros (14 en réduit). Infos au 05.55.26.99.10 et sur le site des 7 collines.







**************


VENDREDI 13 MAI











  • promethee. Photo DRThéâtre. Prométhée poème électrique à 20h30 au théâtre de la Grange à Brive, 12 rue René Glangeaud. Avec la Cie du Menteur. S’appuyant sur le mythe fondateur, Prométhée poème électrique de François Chaffin et Benjamin Coursier est un texte-oratorio, écrit pour une voix et beaucoup de guitares, interroge notre époque. A travers les thèmes du progrès, de la mécanisation du lien social et de la répartition des richesses, alors que jamais l’homme n’a autant confondu le feu et la lumière, la connaissance et le pouvoir. Dans les pulsations d’une poésie électrique et mal-élevée, la voix se tresse dans les cordes d’une guitare aux mille sonorités, formant en elle un dit poétique et combustible, une pulsation verbale et mélodique... Prométhée: "J’ai secouru les hommes, ces idiots du début, sans poil ni plume, ni griffe ni dent. Ma faute très lucide fut d’aider les mortels et de leur offrir une reine aveugle: l’espérance. La lumière devait leur donner un avenir moins sombre. Je la leur ai donnée à boire, mais ils n’y ont vu que du feu. Et le feu pour vivre a besoin de tant de morts... Est-ce que je me suis trompé?" Tarifs: 10 et 6 euros. A noter que François Chaffin et Benjamin Coursier encadreront un stage écriture/théâtre/musique samedi 14 et dimanche 15 mai à la Grange. Infos, résa et inscriptions au 05.55.86.97.99.





  • Jean et Béatrice. DRThéâtre. Jean et Béatrice à 20h30 au théâtre des Gavroches à Brive, 3 rue Viallatoux. De Carole Fréchette. Avignon Off 2010. "Dans son appartement au trente-troisième étage d’une tour, Béatrice attend l’homme qui la délivrera de sa solitude. Elle fait passer une annonce promettant une récompense substantielle à l’homme qui saura l’intéresser, l’émouvoir, la séduire. Jean, un chasseur de primes expérimenté, se soumet aux trois épreuves par appât du gain... Mais Béatrice hausse les enchères : il s’agit en fait d’inventer l’amour..." Avec la cie du Périscope. Mise en scène Agnès Bourgès. Jeu: Louise Boudevin et Laurent Deville. Tout public. Durée : 1 heure. Tarifs: 10 et 7 euros. Infos au 05.55.18.91.71 et sur le site du théâtre des gavroches. Egalement samedi 14 mai à 20h30.


Photo ensemble scolaire Edmond Michelet




  • Concert de solidarité pour le Japon à 20h30 à Bossuet. Ce concert dont l'entrée est gratuite et avec collecte de fonds, est organisé par la communauté éducative de l'ensemble scolaire Edmond Michelet. Les dons viendront en aide plus particulièrement à une école d’Hitachi. Ils ne sont pas nombreux les japonais vivant à Brive. C’est le cas cependant de Toshio Mashiko, professeur de guitare du conservatoire de Brive, bien connu des mélomanes et mari d’Anne-Marie, régisseur de la maîtrise Notre Dame. Sa famille habite Hitachi, une ville de 200 000 habitants, située à mi-chemin entre Tokyo et Sendaï sur la côte Pacifique. Participent à ce concert le choeur de la pré-maîtrise et la maîtrise Notre-Dame, l’orchestre de l’ensemble scolaire Edmond Michelet, les classes de formation musicale, flûtes traversières, djembés, guitares du conservatoire de Brive et de Malemort, l’orchestre de l’ensemble Edmond Michelet et l’ensemble vocal Gaucelm Faydit d’Uzerche. Infos au 05.55.86.74.00.



  • Conférence. L'occupation franque du Péloponnèse à 19h30 au lycée d'Arsonval de Brive. Avec Martine Breuillot, maître de conférence à l'université de Strasbourg, docteur en grec ancien et moderne. Rares sont en France, les spécialistes du Moyen- âge grec et moins encore les spécialistes de l’occupation franque du Péloponnése. 1095-1291, la vielle Europe lance sur les routes des millions d’hommes, pèlerinages armés bénis par les papes et animés d’un seul désir: libérer le Saint- Sépulcre des mains des Infidèles. De cette aventure naquirent de nouveaux royaumes: les Etats latins d’Orient. Pourtant très vite, les aspects financiers et politiques prirent le dessus et cette déviation entraîna lors de la 4e croisade, en 1204, la chute et le pillage de Constantinople par les Vénitiens. Après un rapide aperçu des retombées de ce bouleversement sur la Principauté de Morée (nom médiéval du Péloponnése), la conférencière dressera un tableau aussi bien politique , religieux qu’économique de ce royaume aujourd’hui oublié, fondé par un groupe de 500 a 600 croisés français au cours de la 4e croisade lors d’une escale fortuite dans la presqu’île de la Grèce méridionale. Tarifs: 8 euros, gratuit pour les scolaires et étudiants.


  • Soirée blues avec Raoul Ficel à 20h30 au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu'en étant membre de l'association L'art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78. Egalement samedi 14 mai.


**************


SAMEDI 14 MAI




  • Tournoi de scrabble à partir de 14h30 au centre municipal Raoul Dautry. Un tournoi ouvert à tous organisé par le centre en partenariat avec le club briviste de scrabble. Inscriptions gratuites. Un goûter est offert à toutes les équipes. Infos au 05.55.23.02.78.







  • DanSe en mai. Rencontre d'un second genre à 15h place du Civoire à Brive (40 min) et 18h30 au théâtre de verdure devant la mairie de Malemort (50 min). Cie Croc'no - les Traine-Savates. Un spectacle pour 11 musiciens et 4 danseurs hip-hop. Une fanfare de rue, des danseurs de rue, du funk puissant et cuivré, des acrobaties et chorégraphies hip-hop. Fanfare RSG-credit Julia FANGEAUDLa fanfare funk Les Traine-Savates est née à Niort. Elle propose actuellement 3 spectacles vivants sur le réseau national et international des Arts de la rue mais aussi sur scène avec ses deux albums (2006 et 2011) de compositions originales. La motivation artistique des Traine-Savates résulte avant tout d’une dynamique de groupe, un groupe uni, heureux de se retrouver ensemble, partageant le même intérêt pour la musique jazz funk . Le travail du collectif s’oriente autour de la musique "vivante", jouée sans filet devant le public, théâtralisée pour transmettre une vibration, une émotion, dans le but d’obtenir une interaction, une communication. "Créer et partager des spectacles musicaux festifs, populaires, accessibles à tous." Infos sur le site des treizearches ou au 05.55.24.11.13. Lire aussi note article de présentation du festival en cliquant ici.



Fanfare EXP3-credit DARRI




  • DanSe en mai. Etoiles et solistes de l'opéra national de Paris Grand pas de deux du répertoire classique et contemporain à 20h30 au théâtre de Brive. 8 danseurs, dont 2 étoiles: Pas de deux opera1Laëtitia Pujol et Mathias Heymann. Au programme de ce pas de deux: Don Quichotte, extrait de l'acte III sur une chorégraphie de Rudolf Noureev, Roméo et Juliette (Le balcon) sur une chorégraphie également de Rudolf Noureev, Le Corsaire sur une chorégraphie de Joseph Mazilier, Giselle (acte II) sur une chorégraphie de Patrice Bart, In the Middle somewhat elevated sur une chorégraphie de Wiliam Forsythe, Adagettio sur une chorégraphie de Oscar Araiz, La Source sur une chorégraphie de Bernard Courtot, La Sylphide sur une chorégraphi de Pierre Lacotte. Durée: 1 heure trente avec entracte. Tarifs de 18 à 4 euros. Infos sur le site des treizearches ou au 05.55.24.11.13. Lire aussi note article de présentation du festival en cliquant ici.



  • Opéra. La Walkyrie à 19h au ciné Rex à Brive en direct du Metropolitain opera de New York. Une nouvelle production dirigée par James Levine. Opéra fait son cinémaDie Walküre en allemand, ce drame lyrique en 3 actes de Richard Wagner commence par un superbe prélude décrivant un terrible orage qui gronde. L'œuvre vous entraîne dans les aventures tragiques des jumeaux maudits, Siegmund et Sieglinde. Prise de pitié, la Walkyrie fera tout pour les aider, allant même jusqu’à désobéir au maître des dieux... C'est dans cet opéra que se trouve la célèbre Chevauchée des Walkyries. Avec Deborah Voigt, Eva-Maria Westbroek, Stéphanie Blythe, Jonas Kaufman, Bryn Terfel, Hans-Peter König. Durée: environ 5 heures 35. Infos sur le site du cinéma Rex, au 05.55.23.29.01 ou sur place 3, boulevard Koenig.



  • Jean et Béatrice. DRThéâtre. Jean et Béatrice à 20h30 au théâtre des Gavroches à Brive, 3 rue Viallatoux. De Carole Fréchette. Avignon Off 2010. "Dans son appartement au trente-troisième étage d’une tour, Béatrice attend l’homme qui la délivrera de sa solitude. Elle fait passer une annonce promettant une récompense substantielle à l’homme qui saura l’intéresser, l’émouvoir, la séduire. Jean, un chasseur de primes expérimenté, se soumet aux trois épreuves par appât du gain... Mais Béatrice hausse les enchères : il s’agit en fait d’inventer l’amour..." Avec la cie du Périscope. Mise en scène Agnès Bourgès. Jeu: Louise Boudevin et Laurent Deville. Tout public. Durée : 1 heure. Tarifs: 10 et 7 euros. Infos au 05.55.18.91.71 et sur le site du théâtre des gavroches.



  • La nuit des musées à partir de 19h30 à 1h au musée Labenche. Cette année, le musée vous emmène à la Belle époque. Pour en recréer l'atmosphère, il met à l'honneur les grandes attractions de cette période comme le cinématographe avec des projections de films et le développement de l'automobile avec l'exposition de modèles anciens. Vous pourrez mener une enquête familiale autour du vol d'un tableau: "On a volé Augustine". A voir également une exposition de couvre-chefs réalisés par 5 classes des écoles de Brive. Une nuit qui sera l'occasion de découvrir le musée et ses collections  autrement. Le tout avec une troupe de comédiens et musiciens qui feront l'animation. Infos au 05.55.18.17.70.



  • Raoul FicelSoirée blues avec Raoul Ficel à 20h30 au Maryland à Brive (13 rue Saint-Martin) avec l’association L’art en bar. A noter qu'en étant membre de l'association L'art en bar, vous bénéficiez d’une réduction sur les tarifs de plusieurs lieux culturels (Théâtre de la Grange, des Gavroches, Saison des 13 arches, centre culturel, cinéma Rex, CGR, Lendemains qui chantent, A corps danse, festival du cinéma de Brive). Infos au 05.55.17.10.78.




  • Musiques actuelles à 20h30 aux Lendemains qui chantent à Tulle, avenue du lt-col Faro. Expérience sonore: Reverse (expérimental, France) et Alexis Gidéon (expérimental, Etats-unis). Les incandescences des musiques électroniques fascinent depuis longtemps les papillons du jazz et des musiques improvisées. Rares sont les projets dont l’ambition dépasse le simple habillage sonore. Reverse est le projet du duo Guillaume Orti et Olivier Sens. Dans une autre vie contrebassiste, Olivier Sens se consacre ici à l’ordinateur. Son propre logiciel, Usine, lui permet, en temps réel, dans le temps de la performance, d’utiliser des modules de synthèse et de traitements sonores. Ici, l’électronique ne s’ajoute pas à une musique instrumentale préexistante: l’ordinateur se fait instrument, alter-ego. Alexis Gidéon, est vidéaste et musicien venu de Portland. Sa musique est un vrai laboratoire de curiosité, le tout orchestré par une musique Hip Hop légèrement expérimentale dans la lignée de Clouddead. Monsieur Loyal du Gospel, schizo rappeur ringard de New York, provocateur innocent, Alexis Gideon est l’émergence même de la musique la plus folle jamais écoutée à ce jour. Tarif plein: 8 euros. Infos au 05.55.26.09.50 et sur le site des Lendemains.



  • Fête votive à Collonges-la-rouge. Diverses animations, balade en calèche, manège... et un concert rock Houston en soirée. Infos au 09.54.50.59.08. Egalement dimanche 15 mai.


*****************


DIMANCHE 15 MAI : DES VIDE-GRENIERS




  • vide-greniers. Photo Sylvain MarchouA Tujac, vide-greniers de 8h à 18h, sur la place des commerces. Avec le centre socio-culturel Jacques Cartier. Inscriptions gratuites. Infos au 05.55.86.34.60.

  • Avenue Bourzat, vide-greniers et marché d'antan de 9h à 19h. Organisé par l'association Les anciens élèves de l'école Firmin Marbeau. Petite restauration sur place. Infos au 05.55.86.17.31.


*****************


LES EXPOS À VOIR




  • visuel expo Une famille juive dans la tourmenteUne famille juive dans la tourmente. De Strasbourg à Périgueux 1939-1944 au musée Edmond Michelet à Brive (4 rue Champanatier). L’exposition qui vient d'ouvrir ce 9 mai est construite autour d’un témoignage familial. Jacques et Willy Gruska, alors adolescents à Périgueux, nous racontent l’itinéraire de leur famille. Il est en effet représentatif de la tragédie vécue par les Juifs au cours de la seconde guerre mondiale mais aussi des actes de courage et d’engagement de la population pour leur venir en aide. A partir de septembre 1939, la Dordogne devient terre d’accueil ou de passage pour des dizaines de milliers de réfugiés, dont une partie importante de la communauté israélite alsacienne. Exposition prêtée par les Archives départementales de la Dordogne (Périgueux). Entrée libre. Jusqu'au 11 juin. Infos au 05.55.74.06.08.



  • Salon de printemps des hospitaliers et des municipaux au 3e étage de l'hôpital de Brive. L'exposition ne dure que cette semaine, du 9 au 13 mai. Chaque participant y expose deux œuvres et la manifestation balaie toutes les activités, peinture, sculpture, photo, origami, broderie, art de la récupération, scrap-déco... Une trentaine d'agents y ont participé l'an dernier; ils devraient être plus nombreux pour cette édition. Ce salon qui se tient au 3e étage du centre hospitalier, est oubert du lundi au vendredi, de 11h à 18h. Entrée libre.



  • Expo du Frac LimousinEt si on recommençait? Hommage à André Raffray à la chapelle Saint-Libéral à Brive. Une exposition du Frac Limousin (Fonds régional d'art contemporain). A travers une sélection d’œuvres de la collection du Frac (peintures et dessins d’A. Raffray et G. Di Matteo), les visiteurs sont invités à parcourir les deux passions d’André Raffray : le cinéma et la peinture moderne. L'exposition a été réalisée avec la participation des élèves de première histoire des arts du lycée d'Arsonval. Les élèves organisent des visites de l'exposition tous les mercredis et samedis de mai de 14h à 16h. Entrée libre. Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h30. Jusqu'au 19 juin.



  • Robert Margerit: l'écrivain et ses doubles à la médiathèque municipale de Brive. Romancier, peintre, journaliste, critique d’art, historien, Robert Margerit (1910-1988) est considéré l’un des plus grands écrivains limousins du XXe siècle. Lauréat du prix Renaudot en 1951 et du Grand prix de l’Académie française en 1963, il s’est fait connaître par ses romans noirs, Robert MargeritMont Dragon, La Terre aux loups, intimiste comme Le Dieu nu, d’aventure avec L’Île des perroquets, et surtout historiques comme La Révolution. À l’occasion du centenaire de sa naissance, les bibliothèques de Limoges, Guéret et Brive se sont associées pour rendre hommage à cet auteur multiple. Présentée en automne dernier à Limoges, programmée pour le prochain à Guéret, cette grande exposition est proposée par la médiathèque de Brive. Autour des œuvres-phares de l’auteur, correspondances, éditions originales, manuscrits, témoignages, photos et œuvres d’art viennent prendre place. L’exposition s’articule ainsi en trois espaces présentation différentes facettes de Margerit : l’artiste, le journaliste, le romancier. Des visites commentées auront lieu samedi 7 mai à 15h et mercredi 11 mai à 17h ainsi qu’une conférence lecture "La femme margeritienne" mercredi 11 mai à 18h30 avec la spécialiste Ana-Maria Pérez Lacarta. Ouvert de mardi de 9h30 à 18h, mercredi et vendredi de 9h30 à 12h et 13h30 à 18h, jeudi  de 9h30 à 12h et de 15h à 18h, samedi de 9h30 à 12h et 13h30 à 17h. Jusqu'au 28 mai. Infos au 05.55.18.17.50.



  • Collégiale Saint-Martin: archives et objets retrouvés au musée Labenche. expo musée et archivesL'exposition est réalisée conjointement par le musée et les archives de la Ville. Un patrimoine de grande importance a été "re-découvert" dans la sacristie de la collégiale Saint-Martin de Brive. Ont ainsi été mises au jour près de 300 pièces du début du XIXe siècle au milieu du XX siècle, vêtements liturgiques, bougeoirs, croix, bannières, reliques, chromos lithographiques entre autres et plusieurs milliers de pages manuscrites de la même période, essentiellement des registres de catholicité, mais aussi des documents administratifs et comptables de la fabrique, un registre de confrérie de 1799-1803. L’exposition de ce fonds patrimonial présente un choix représentatif exprimant la portée tant religieuse que culturelle. Elle montre également les supports de la foi occidentale et participe à l’ouverture de la pensée de chacun. Elle permet également de prendre conscience par tous du rôle de la ville en matière de conservation et de transmission du patrimoine. Ouverte tous les jours sauf le mardi de 10 h à 12 h et de 13 h 30 à 18h (18 h 30 à partir du 1er avril). Jusqu’au 15 mai 2011 (fermeture le 1er mai). Entrée libre. Infos au 05.55.18.17.70.