Actualités

Le parcours de mémoire, un nouveau circuit pédestre dans la ville

  • Publié le 06/05/2011 à 12:36
  • Par Jennifer BRESSAN
Centre d'études et musée Edmond-Michelet, 4 rue Champanatier à Brive

Un nouveau parcours vient de voir le jour à Brive. L'itinéraire qui fait étape en 8 lieux historiques de la Ville, empreints de l'héritage de la résistance, représente une heure et demie de balade dans la cité. L'occasion pour les Brivistes et les touristes de passage de (re)découvrir la ville à la lumière des événements majeurs qui s'y sont déroulés. Ce matin, le dépliant présentant le projet et ce "parcours de mémoire" a été présenté. Il sera prochainement en accès libre dans les lieux publics municipaux, l'office de tourisme et les établissements scolaires.

De la rue du lieutenant-colonel Farro à la place du 15 août 1944, en passant par le square Germain Auboiroux ou encore la stèle François Labrousse, "le parcours de mémoire" propose une promenade historique dans le cœur de la ville d'une heure et demie pour faire plus amples connaissances avec le passé de Brive, les acteurs et les lieux de la résistance. Réalisé par la Ville de Brive, à l'initiative de l'ANACR Pays de Brive avec le concours d'un comité d'historiens, ce dépliant présentant les lieux et événements phares de la résistance et proposant un plan clair pour suivre le parcours, a été présenté ce matin aux associations brivistes des anciens combattants, résistants et déportés, également associés à cette réalisation.

Présentation du parcours de mémoire et du dépliant l'accompagnant avec de gauche à droite:



"A Brive, s'est écrite une page de l'histoire où les événements de résistance ont été abondants", a rappelé le député-maire Philippe Nauche lors de la présentation qui s'est tenue ce matin au centre d'études et musée Edmond Michelet qui constitue d'ailleurs une étape du parcours de mémoire. De l'appel de Michelet de 1940, à la libération de la ville par ses propres moyens le 15 août 1944, en passant par la manifestation populaire qui a enflé à Brive le 11 novembre 1942 alors que les Allemands envahissent la ville, le passé de Brive résistante est abondant. D'ailleurs, les acteurs de ce projet ont tous rappelé que le plus difficile n'avait pas été de trouver les lieux de mémoire, mais de les choisir. Sur le dépliant, des sites hors parcours, car souvent trop éloignés du cœur de ville dans le cadre d'un parcours pédestre, sont à découvrir comme le château de la Grande Borie, à Malemort, où fut signée la convention de reddition de la garnison allemande de Brive.

"Ce parcours, ainsi que le dépliant qui l'accompagne, représente un merveilleux outil pédagogique pour découvrir autrement notre ville. S'il permettra aux gens de l'extérieur de découvrir la cité, c'est surtout aux Brivistes que je pense et notre première cible est les jeunes brivistes. Nous espérons que les professeurs d'histoire et d'instruction civique s'approprient ce parcours qui ferait quand même, par lui-même, un cours extraordinaire." Et François Patier, petit-fils d'Edmond Michelet, de préciser: "Brive méritait d'être mieux connu pour son parcours exceptionnel." C'est désormais en bonne voie grâce à ce parcours pédestre qui s'inscrit pleinement dans les travaux en cours sur le nouveau jalonnement de la ville réalisé dans le cadre de Ville d'Art et d'Histoire, un label sollicité par la Ville de Brive (pour en savoir plus, cliquez ici).