Actualités

André Raffray: l’art et la manière de transcender la copie en œuvre

  • Publié le 06/05/2011 à 17:10
  • Par Jennifer BRESSAN

st liberal expo André Raffray pano



Hier soir, l'exposition "Et si on recommençait? Hommage à André Raffray" a été inaugurée à la chapelle Saint-Libéral. Réalisée avec la participation des élèves de 1ère histoire des arts du lycée d'Arsonval, elle est l'occasion d'une rencontre inédite avec un artiste déroutant, décédé en janvier 2010.Très présent dans le Fonds régional d'art contemporain du Limousin, celui-ci a souhaité lui rendre hommage. Du 4 mai au 19 juin. Entrée libre. Infos : 05.55.74.41.29.

st liberal expo André Raffray3Une technique de virtuose, un fétichisme acharné -on dit de lui qu'il conservait les épluchures de ses crayons de couleurs-, une passion vertigineuse pour l'histoire de l'art sont quelques unes des qualités essentielles pour cerner l'œuvre d'André Raffray, l'artiste auquel la chapelle Saint-Libéral consacre en ce moment une exposition hommage sous la forme d'un duo avec Gabriele Di Matteo. Depuis sa mort, son travail n'avait jamais encore été présenté. C'est aussi la première fois que son dessin d'un célèbre collage de Raoul Hausman, disparu entre l'aéroport et le musée de Stockholm en 1975, sa dernière œuvre achevée, est présentée.

st liberal expo André Raffray1

La réalisation de cette exposition à laquelle ont participé les élèves de 1ère histoire des arts du lycée d'Arsonval vient marquer le 10e anniversaire du partenariat entre le lycée et le Fonds régional d'art contemporain Limousin. Les visées de cette collaboration sont de sensibiliser les élèves à la création artistique actuelle et les initier aux différentes missions de la médiation culturelle. "Nous avons un beau lycée général avec des filières artistiques et je suis de ceux qui pensent que toutes les cultures sont importantes. L'humain se nourrit de tout cela", a affirmé le proviseur du lycée Jean-Yves Soulier.

st liberal expo André Raffray2Cette exposition particulièrement riche en œuvres est d'abord l'occasion de découvrir Marcel Duchamp, présent sur plusieurs toiles, sous un nouveau jour, loin du seul ready made auquel on a trop souvent tendance à le réduire. C'est aussi le moyen de pénétrer dans l'univers des créations de Raffray. Un monde étrange comme théâtralisé, scénarisé où les personnages semblent à la fois figés et emplis de douceur. Cette tendre épaisseur doit beaucoup à l'admiration que porte l'artiste pour tous les grands hommes qu'il met en toile. "Son œuvre vibre de l'amour de l'art et rend hommage à ses grands maîtres", déclare Françoise Gautry, maire adjoint en charge de la culture, à l'occasion du discours inaugural. "Tandis que certaines scènes apparaissent crédibles, d'autres sont des aventures vertigineuses où l'artiste n'en finit plus de recommencer des paysages peints par des maîtres." Et de conclure : "L'effet est décapant!"

st liberal expo André Raffray5C'est ainsi qu'en 2004, André Raffray part à Crozant sur les traces d'un paysage peint par Picabia cent ans plus tôt. A force de tours et de détours, l'artiste retrouve avec certitude le paysage du tableau et à l'endroit où Picabia avait posé son chevalet, Raffray pose son appareil photo. A partir de l'original, Raffray réalise un dyptique dans lequel le crayon de couleurs remplace la gouache. L'artiste ne semble plus vouloir reproduire mais retrouver et re-créer l'émotion originelle présidant à la création du tableau. Il copie pour mieux rendre l'essence de l'œuvre, de la pointe de son crayon de couleur. "Où est l'art dans tout ça?", questionne Françoise Gautry, "On ne sait plus bien mais on est sûr que c'est quelque chose de merveilleux."

Infos pratiques: Du 4 au 19 juin à la chapelle Saint-Libéral, rue de Corrèze à Brive. A noter que dès le 7 mai, les élèves du lycée d'Arsonval proposent des visites de l'exposition tous les mercredis et les samedis du mois.

st liberal expo André Raffray4