Actualités

« Des pantins et des hommes »

  • Publié le 27/05/2009 à 06:45
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Robert Birou, metteur en scène

Les hommes deviennent souvent des pantins entre les mains du destin, d'où le titre du prochain spectacle que la troupe amateur le Théâtre du Cri répète actuellement à la Grange de Rivet. La création aura lieu vendredi 29 mai à la Feuillade, avant deux représentations à Brive, les 5 et 7 juin. Un spectacle en textes, chants et musique.

Rencontres avec les comédiens lors d'une répétition.



masques"Ça commencera dans une atmosphère plutôt surréaliste de préparatifs, un peu comme si c'était une répétition. Un joyeux désordre entre délire et liberté...", raconte Robert Birou. 'Et puis, les choses vont progressivement se structurer pour basculer du loufoque à la tragédie et finir sur une note d'espoir, en retrouvant l'atmosphère du début..." Calé dans un des fauteuils rouges de la Grange, lunettes repoussées en bout de nez, le metteur en scène savoure déjà la pirouette. Regard amusé de celui qui, mine de rien, en prépare une. Vous allez voir!

pantinUn spectacle surprenant, donc, dans sa construction, volontairement déroutant, comme toute facétie qui vous réserve son lot de drame humain. Alors, ne vous y trompez pas. "Le spectacle illustre l'idée que si par la magie du théâtre, les pantins, les marionnettes, peuvent paraître très humains, il arrive parfois, souvent, que les hommes deviennent aussi des pantins."

Autre originalité: le texte ne se déroule pas d'un seul tenant. Le spectacle se compose en fait de plusieurs textes brefs, extraits d'œuvres de Bertold Brech, Dario Fo, Ionesco, Jacky Viallon... Des textes à l'identité propre qui mis bout à bout se font écho, s'interpellent, se répondent et finissent par s'emboîter pour offrir une cohérence qui se dévoile petit à petit. Une sorte de kaléidoscope s'imbriquant pour former une image plus précise, avec en fil conducteur, "une métaphore du feu, avec son ambivalence bien-mal, destruction-purification..."

OmbresSur scène, Gérard répète un extrait de la pièce Les pantins de bois de Pascale Viallant. Une valise à la main, il campe un marionnettiste sur le départ, contraint de n'emporter qu'un seul de ses compagnon de bois. Homme et/ou pantin entre les mains d'une Histoire qui s'écrit avec ou malgré soi...

A tour de rôle, les comédiens se succèdent sur scène, s'imprègnent de leur textes, en prennent possession, les pétrissent, les modèlent à leur diction. Michèle Birou se change et se rechange pour les besoins de la pièce. "Et si, on faisait aussi des ombres chinoises", lance-t-elle à Marie. Aussitôt dit, aussitôt fait.

Le spectacle se cale doucement au fil des répétitions, pendant que le metteur en scène jongle à cache-cache avec ses lunettes et ses livres. "Notre spectacle pose insidieusement la question: pourquoi faire du théâtre? Divertissement et engagement sont-ils compatibles?" A chacun sa réponse.

**************


"Des pantins et des hommes" par le Théâtre du Cri




  • Michèle Birouvendredi 29 mai à 20h30 au foyer rural de La Feuillade,

  • vendredi 5 juin à 20h30, à Brive, au Théâtre de la Grange à Rivet,

  • dimanche 7 juin à 20h30 à Brive, au Théâtre de la Grange à Rivet.


Durée: 1h30. Tarifs: 8 euros, réduits à 6 et 4,50 euros.

***************


Auteurs et textes joués




  • Le mouchard de Bertold Brecht (extrait de Grand peur),

  • Les pantins de bois de Pascale Viallant,

  • Michèle lu Lanzone de Dario FO,

  • L'usine à écriture de Jacky Viallon,

  • des textes de Karl Valentin, Eugène Ionesco, Xavier Durringer...

  • des brèves de comptoir peut-être,

  • des chansons drôles et des chansons graves, de la musique...


****************



En répétition

Répétition


Répétition


Répétition


Ombres



rubik's cube