Actualités

Avec Boulev’arts, l’art vient à vous jusque dans la rue

  • Publié le 22/05/2011 à 10:58
  • Par Jennifer BRESSAN
Boulev'arts

Toute la journée, les œuvres d'une soixantaine d'artistes vont fleurir le boulevard de la première ceinture de la ville, du rond point de la Liberté (avenue Zola) au boulevard Anatole France (proche du théâtre). Cette initiative qui vit en ce moment sa 2e édition et qui est l'œuvre de l'association "Et tant d'arts" connaît un succès grandissant. Ne ratez pas cette occasion unique de vivre l'art à même le pavé et de (re)-découvrir une ville métamorphosée en musée à ciel ouvert. Jusqu'à 18h ce soir.

Boulev'artsTandis que la ville baigne ce matin dans une triste grisaille, les dizaines et les dizaines d'œuvres disséminées tout autour du boulevard de la première ceinture de la ville égayent la cité de leurs couleurs chatoyantes et de l'effervescence créée par cette manifestation originale. "Nous accueillons cette année une vingtaine d'artistes de plus que l'an passé. Ils viennent de toute la région et beaucoup arrivent aussi du nord du Lot", précise Christine Glénisson, présidente de l'association "Et tant d'arts" et organisatrice de la manifestation. Le principe est simple: si d'ordinaire vous n'osez pas aller à l'art, c'est l'art qui durant toute la journée va venir à vous. Du figuratif à l'abstrait, du plus réaliste au totalement surréaliste, des univers d'ici et d'ailleurs, de la peinture au collage en passant par la sculpture, un maître-mot résume l'édition Boulev'arts 2011: l'éclectisme. "La variété des styles est intéressante", confirment Julien et Mathilde, en balade dans la ville ce matin.

Boulev'artsPour tous, public comme artiste, le point fort de la manifestation, est son organisation à ciel ouvert. C'est sûr, c'est un peu risqué et les caprices de la météo sont scrutés avec appréhension mais le jeu en vaut vraiment la chandelle: "C'est vraiment super de pouvoir exposer en extérieur", s'enthousiasme une jeune artiste de Limoges qui participe pour la première fois à l'événement. "L'air de rien, le fait de voir ses sculptures en extérieur, à la lumière du jour, permet de prendre du recul et change les perspectives sur son propre travail. Même dans le rapport au public, les choses sont différentes. Les conversations sont plus ouvertes et décontractées, ici, dans la rue."

 Christine Glénisson, présidente de l'association Et tant d'arts et organisatrice de la manifestationAinsi, avec Boulev'arts, c'est le rapport à l'art mais aussi à la ville qui se trouve renouvelé: "On ne s'arrête jamais d'ordinaire sur ces boulevards alors qu'ils sont très beaux", estiment Odile et Sylvain. "Ça a un côté métamorphose de la ville qui est très sympa! Et puis ce week end on accueille des amis alors c'est une manière agréable de leur faire découvrir Brive". La découverte est d'autant plus sympathique que "nous avons la chance d'avoir des boulevards avec de larges trottoirs et des bâtiments splendides", avance Christine Glénisson. "Avec Boulev'arts, nous voulons capter, voire capturer un public qui ne rentre jamais dans les galeries." Laissez-vous prendre dans les filets de cette exposition pas comme les autres. A vivre jusqu'à ce soir 18h.