Actualités

Quand la maîtrise d’une langue change la vie

  • Publié le 24/05/2011 à 16:01
  • Par Jennifer BRESSAN



Depuis le mois de janvier, Jeanine et Yolande, enseignantes à la retraite, donnent à l'école Jules-Romains des cours de français à des femmes d'origines étrangères qui en témoignent l'envie. Une initiative chapeautée par le TUCCS dont le succès a dépassé les attentes des bénévoles et qui change la vie de ces mamans au quotidien.

Quand la maîtrise d'une langue change la vie"Nous n'avons commencé qu'au mois de janvier et il faut bien avouer que nous n'avions pas prévu un tel succès. Je ne pensais pas dépasser les 5, 6 personnes. On a commencé avec 4 ou 5 mamans et très vite, le bouche à oreille mais aussi l'excellent travail des médiatrices scolaires qui font le relais entre l'école, les mamans et les associations, ont multiplié les demandes. Aujourd'hui, elles sont une vingtaine à venir assister à ces cours du mardi qui se déroulent à Jules-Romains dans une salle prêtée par l'école. Et à les entendre, elles ne rateraient pour rien au monde ce rendez-vous.

Il existe plusieurs raisons à ce succès non annoncé mais prévisible. D'abord, la plupart des femmes présentes ont leurs enfants à Jules-Romains ce qui fait qu'elles connaissent déjà les lieux et les enseignants. "Ça facilite les choses au début, apporte la connaissance du terrain donc un peu de confiance. Cela aide à surmonter la honte ressentie par certaines mamans de revenir à l'école", explique Yolande. L'autre avantage de ces cours-ci est leur horaire: la séance se passe entre 14h et 16h30 soit pendant la classe des enfants. Pour une maman, ça facilite beaucoup les choses car elles déposent leurs enfants à l'école et les récupèrent une fois le cours fini. Ça les facilite d'autant plus que Jeanine et Yolande acceptent que les mamans viennent aux cours avec leurs plus jeunes enfants qui ne sont pas encore à l'école. Tout a été pensé en somme pour leur faciliter la vie, pour que ces cours ne représentent pas une charge supplémentaire dans leur quotidien.

Quand la maîtrise d'une langue change la vieDans la convivialité et le plaisir qui ne s'embarrassent plus de gêne, les jeunes femmes d'origine turque, portugaise ou marocaine lisent à tour de rôle, s'expriment et réalisent quelques exercices qui leur permettent de travailler l'écrit. "Les niveaux et les attentes sont diverses", précise Yolande. Les plus anciennes traduisent aux dernières arrivées les consignes ou encore les mots échangés. Elles se corrigent, s'entraident et réfléchissent ensemble, épaulées et encouragées en cela par les deux bénévoles. Et parmi la vingtaine de mamans, quand certaines espèrent "juste" progresser en français pour améliorer leur quotidien, d'autres assistent à ces cours pour passer des examens ou encore pour pouvoir travailler.

la carte de la petite filleLes bénéfices de cet apprentissage sont là encore divers: pour certaines, c'était là l'unique façon de pouvoir continuer à échanger avec leurs enfants qui commençaient à ne plus parler que le français. Pour d'autres, c'est une manière de sortir d'un isolement social et de pouvoir prendre de l'assurance dans leur quotidien: "Avant, je ne pouvais parler ni au médecin, ni à la maîtresse. J'avais toujours peur, maintenant, j'ose", confie l'une d'entre elles. D'un point de vue global, Jeanine et Yolande le savent, des mamans qui savent parler le français est une façon de faire progresser, plus vite et mieux, des enfants en difficultés avec la langue.

Le défi n'était pas gagné à l'avance: "C'est beaucoup plus difficile de commencer un apprentissage sur un terrain qui n'est pas vierge car on doit partir de ce qu'elles savent mais pour cela, encore faut-il savoir ce qu'elles savent", précise Yolande. "Néanmoins, elles savent bien plus que ce qu'elles croient savoir et nous sommes là pour les en assurer." Désormais, les mamans en veulent plus et le succès est tel que Yolande et Jeanine ont fait la demande d'un créneau de 2 heures trente supplémentaires. Et, pour les progrès des mamans dont elles s'occupent, elles espèrent de tout cœur voir leur demande acceptée.

Quand la maîtrise d'une langue change la vie