Actualités

Philippe Nauche: « nous n’avons pas trahi nos engagements »

  • Publié le 07/06/2011 à 18:01
  • Par Michel DUBREUIL
Le député-maire Philippe Nauche et Patricia Bordas premier adjointLes 10, 17, 20 et 24 juin, quatre réunions publiques seront organisées dans les quatre quartiers de Brive. Au cours de celles-ci Philippe Nauche présentera le bilan à mi-mandat de l'équipe municipale et les projets des trois années à venir.

A 20h30, le  10 juin au centre Jacques Cartier pour le quartier Ouest, le 17 à l'école de Bouquet pour le quartier Sud, le 20 salle Dumazaud pour le Grand Centre, et le 24  salle du Pont du Buy pour le quartier Est, le maire et son équipe municipale présenteront aux habitants le bilan de leurs trois premières années  d'action et leurs projets pour les trois suivantes. "Les gens que l'on entend sont soit ceux qui sont très insatisfaits, soit ceux qui sont très satisfaits. Mais ces deux catégories ne représentent pas la majorité de la population. J'espère à l'occasion de ces rencontres avoir des avis plus objectifs".

Ce matin, face à la presse, le député-maire a donc retracé les grandes lignes de son bilan. "En dépit d'un contexte financier difficile et d'un héritage compliqué, nous avons le sentiment d'avoir respecté nos engagements dans de nombreux domaines  comme la culture, l'aménagement urbain, le partage des espaces, l'accessibilité, les gens du voyage, la démocratie participative. Il y a un élément qui n'était pas prévu, c'est celui de l'investissement. Brive avait l'habitude de fonctionner à 12 ou 13 millions d'euros. Nous en sommes à 24. Nous avons fait ce choix d'investir pour aider les entreprises locales et éviter notamment les licenciements massifs dans les BTP. Nous ne pourrons pas rester à ces chiffres longtemps si nous ne voulons pas bouger les taux d'imposition. Ils baisseront mais resteront supérieurs à 13 millions. Nous avons pu mener cette politique d'investissement en faisant des économies dans le fonctionnement et le train de vie de la collectivité".Philippe Nauche

Dans la partie bilan, Philippe Nauche a rappelé que la nouvelle majorité municipale avait repris et achevé un certain nombre de dossiers en cours comme le contournement nord ou l'EHPAD de Rivet, réorienté d'autres comme le Théâtre et le golf de Planchetorte et abandonné deux comme le centre aquatique et le grand parc urbain. 

Depuis trois ans les efforts ont porté  sur le rétablissement du dialogue avec les collectivités départementales et régionales et les organismes consulaires, la mise en place d'une véritable démocratie participative  avec les conseils de quartiers, l'office municipal des sports ou le médiateur, le soutien au logement social, l'accueil des gens du voyage, le PLU, le PDU, la voirie , la politique des temps, l'épicerie sociale, etc.

Outre ces satisfactions, le député-maire a enregistré quelques échecs. "Nous n'avons pas mieux géré l'héritage de la Taverne de Maître Kanter que l'équipe précédente, et nous n'avons pas été assez pédagogique sur l'avenue de Paris et sa voie bus".

Philippe Nauche et Patricia BordasDans la partie perspective, Philippe Nauche a développé le thème de l'intercommunalité et insisté sur sa volonté de faire de Brive une ville centre d'une agglomération de 100.000 habitants. Le volet technique a été lancé et les discussions continuent. "Si je n'avais pas secoué le cocotier on n'en serait pas là. C'était ma responsabilité" a précisé le maire qui a ajouté, "les trois premières années ont beaucoup servi à gérer le quotidien et les outils sont en place, il faut maintenant réfléchir et agir sur le projet ville et agglo". 

En guise de conclusion, le maire de Brive  constate: "Nous n'avons pas trahi nos engagements dont beaucoup ont été impulsés. Nous nous sommes appuyés sur un personnel compétent et une majorité politique composite qui est une réussite. Il me reste un peu de frustration de ne pas avoir tout fait".