Actualités

Le festival « Tous en scène » se termine en beauté à Dautry

  • Publié le 10/06/2011 à 09:29
  • Par Jennifer BRESSAN
La dernière de Tous en scène

Hier soir, la belle salle de théâtre du centre socioculturel Raoul Dautry, récemment refaite à neuf, a accueilli la dernière représentation de Tous en scène, un festival qui permet aux 70 jeunes de l'atelier théâtre du centre de se produire durant 6 dates et de présenter le travail de toute une année. Une fois n'est pas coutume, l'édition 2011 a réservé de bien belles surprises à son public.

Theatre chaps7Ils sont environ 70 jeunes de l'atelier théâtre du centre Raoul Dautry, répartis en 6 groupes, à avoir fait vivre cette nouvelle édition du festival Tous en scène. Hier soir, c'était au tour du dernier des 6 groupes de monter sur les planches. C'est le texte de Yolé Tam Gué, une pièce de l'auteur contemporain Nathalie Papin, que les jeunes ont défendu. Et bien défendu selon les familles, nombreuses à être venues assister à la représentation de leurs jeunes pousses mais aussi selon l'avis de Séverine Garde-Massias, animatrice de ces ateliers, metteur en scène du spectacle, et comédienne professionnelle, membre de la compagnie du théâtre sur le Fil.

Theatre chaps2Cette pièce s'ouvre au moment où une guerre s'achève. La scène est un vaste désert, un champ de mines et c'est d'un trou que sort soudain toute une tripotée d'enfants, des survivants désormais orphelins et seuls au monde. Nous les suivons dans leurs pérégrinations, leurs espoirs, leurs craintes, leur lutte pour survivre et finalement leur force pour continuer de vivre.

"Ce groupe a fait preuve d'un très bel engagement. Ils ont vraiment joué le jeu", commente, visiblement émue et très fière, la jeune metteur en scène après la représentation. "Comme ce groupe a été très soudé, j'ai pu les porter très loin." Car dans ces ateliers, s'il s'agit bien sûr de les familiariser avec la scène, de faire un travail sur le corps, la voix, l’occupation de l’espace, la recherche d’émotions et l’improvisation, il est aussi question de réflexion, d'interprétations, d'explications. C'est d'ailleurs pour la richesse des thématiques abordées par la pièce que Séverine Garde-Massias a choisi ce texte plutôt qu'un autre.  "Contrairement à d'autre, la pièce n'infantalise pas les jeunes. La dernière de Tous en scèneAu contraire, elle incite à la réflexion et reflète la société dans laquelle ils vivent. Les thèmes abordés sont délicats mais empreints d'espoir et font appel à l'imaginaire: j'ai eu un véritable coup de cœur pour ce texte," confie Séverine Garde-Massias. Et il y a fort à parier que ce coup de cœur aura aussi touché un public certes vraisemblablement déjà acquis mais admiratif d'une prestation de réelle qualité.

La dernière du festival Tous en scène au centre Raoul Dautry

La dernière du festival Tous en scène au centre Raoul Dautry

La dernière du festival Tous en scène au centre Raoul Dautry

La dernière du festival Tous en scène au centre Raoul Dautry

Le public

La dernière du festival Tous en scène au centre Raoul Dautry

La dernière du festival Tous en scène au centre Raoul Dautry

La dernière du festival Tous en scène au centre Raoul Dautry

La dernière du festival Tous en scène au centre Raoul Dautry

La dernière du festival Tous en scène au centre Raoul Dautry

La dernière du festival Tous en scène au centre Raoul Dautry

La dernière du festival Tous en scène au centre Raoul Dautry