Actualités

Un court à Brive

  • Publié le 04/07/2011 à 10:20
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Tournage de "Bernard au hasard"

Ne vous étonnez pas si vous croisez une équipe de tournage très affairée dans les rues de Brive. Toute la semaine, la ville sert de décor au court métrage Bernard au hasard. Rencontre.



entre deux prises rue Toulzac"Action!" Dans une rue Toulzac quelque peu déserte en ce lundi matin estival, le tournage a fait son petit effet. Une vingtaine de personnes s'active autour du comédien. Caméraman, réalisatrice, producteur, prises de son, script, assistants... chacun était à sa tâche dès 8h. "C'est le décor qui nous a amené à Brive: nous voulions une ville un peu urbaine mais pas trop, entre agglomération et campagne", explique Corentin Sénéchal d'ACIS production à Paris. Le film est d'ailleurs financé par les régions Limousin et Haute-Normandie.

"C'est l'histoire d'un jeune homme d'une vingtaine d'années, un peu oisif, qui va rencontrer un enfant et une femme. la réalisatrice Florence Bon donne des conseils à l'acteur Lionel LingelserLe film repose sur ces trois personnages", campe le producteur. Dans la peau de Bernard, le jeune et prometteur acteur Lionel Lingelser, tout juste rentré d'une grosse tournée internationale avec le Teatro Malandro et Les Fourberies de Scapin dans lesquelles il tenait le rôle titre. "Après deux ans de théâtre, j'avais envie de faire un peu de cinéma", explique le Mulhousien entre deux scènes. "Gamin, j'ai passé des vacances dans le Périgord et à Brive. Avec la Corse, ce sont mes meilleurs souvenirs. C'est vrai que je me sens ici un peu en vacances, même si c'est du travail."

Tournage sur les marches de la place de la Halle

L'acteur descend nonchalamment les marches au bas de la place de la Halle sous le regard concentré de la réalisatrice Florence Blon. "On la refait, ça fait un peu vide." Qu'à cela ne tienne: Nadine et Aurélien qui assistaient en curieux à la prise se trouvent enrôlés comme passants. camera"On se sent un peu raide", confient les Brivistes, "mais c'est surprenant et sympa de participer au tournage".

C'est Caroline Ducey révélée dans le sulfureux Romance de Catherine Breillat, qui tient le rôle féminin et Virgile Lopes Benites, 10 ans mais déjà quelques séries et film à son actif, celui du garçon. Le tournage va sillonner la ville toute la semaine en incluant une journée à Terrasson. Le film lui devrait sortir en septembre.

changement de rue

une scène

Lionel Lingelser sur le tournage

en équilibre

on l'a refait