Actualités

Education: un préavis de grève pour septembre

  • Publié le 08/07/2011 à 14:47
  • Par Jennifer BRESSAN
Conférence de presse de la FSU 19 et de ses syndicats

Le rectorat et l'inspection académique viennent d'annoncer de nouvelles suppressions de postes alors que beaucoup d'enseignants et de chefs d'établissement avaient déjà bouclé valises et programmes. En Corrèze, 8 établissements dont 6 collèges sont touchés. La réaction de la FSU 19 ne se sera pas fait attendre. Un préavis de grève a d'ores et déjà été déposé pour tout le mois de septembre.

Jean Louis Puydebois"Il y aura beaucoup de surprises à la rentrée", prévient Jean-Louis Puydebois, secrétaire départemental FSU 19 lors de la conférence de presse d'hier. A Brive, par exemple, "au lycée d'Arsonval, ce sont deux classes de seconde qui vont être supprimées. L'une des deux partira à Cabanis dans le cadre d'un rééquilibrage entre les établissements de Brive", explique Jean-Marc Chasseline au SNES FSU. Quant au lycée Edmond Perrier de Tulle, il s'apprête à perdre une 1ère STG.

Les collèges sont encore plus touchés. Ben Aboubacar au SNES FSU liste: " Le collège d'Egletons va perdre une 6e et une 3e, celui de Larche, d'Objat et de Tulle (Clémenceau) une 6e chacun. A Brive, le collège Jean Moulin perdra une 4e et Jean-Lurçat une 3e. Au total sur l'académie, ce sont 153 postes qui seront supprimés. Outre la fermeture de ces classes, ce qui agacent les syndicats, c'est la période à laquelle ces suppressions ont été annoncées: "Le rectorat et l'inspection académique ont attendu les départs en vacances des enseignants pour donner ces informations aux chefs d'établissements", déplore Jean-Louis Puydebois qui signale que "le ras-le-bol est général. Et cela au moment même où les effectifs augmentent en Corrèze."

Jean-Marc Chasseline, co-secrétaire départemental SNES FSUAutre nouveauté: des enseignants du premier degré seront mis à disposition des collèges pour faire du soutien. En effet, comme certains d'entre eux retardent leur départ à la retraite du fait des réformes récentes et du nouveau système de décôte, ils se retrouvent en surnombre. Une des hypothèses de l'inspection de l'académie est de les basculer dans le secondaire. "C'est une façon de compenser  la suppression de postes dans le secondaire avec les enseignants du premier degré", déplore Dominique Pouget, pour le SNUipp. "On n'est qu'au début des mauvaises surprises", estime Jean-Paul Durth (SNEP FSU). D'ores et déjà, les fédérations syndicales de l'éducation nationale Ferc-CGT, FSU, Sgen-CFDT et Unsa Education ont appelé à la grève nationale le 27 septembre.

Ben Aboubacar, co-secrétaire départemental SNES FSU

Jean-Paul Durth, secrétaire départemental SNEP FSU

Dominique Pouget co-secrétaire départemental SNUipp