Actualités

Bisons

  • Publié le 08/07/2011 à 09:04
  • Par Marie Christine MALSOUTE

Bisons: le colonel Goisuqe, actuel chef de corps et son successeur le colonel Seq



L'un va partir, l'autre arrive... et le troisième reste. Image insolite captée hier à la caserne Laporte: deux chefs de corps autour du bison blanc, emblème du 126e régiment d'infanterie. A gauche, l'actuel, le colonel Jérôme Goisque et son successeur Patrick Secq qui prendra ses fonctions fin juillet.



Le colonel Goisque, celui qui partLa rencontre a été furtive. Le patron actuel était sur le départ pour Paris, rejoindre ses hommes pour le défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées. "Nous serons à bord de véhicules, mais il y aura aussi quelques bisons issus des Dom-Tom qui participeront à un haka du XV militaire devant la tribune d'honneur", explique le colonel Goisque qui avoue quitter avec beaucoup de regret la cité gaillarde. "Mais j'y reviendrai à l'occasion et je ne manquerai pas d'aller au stadium", assure-t-il. Il quitte le terrain et rejoint pendant un an l'Institut des hautes études de la Défense nationale à Paris, considérée comme "l'école des généraux" et sera également auditeur au Centre des hautes études militaires.

Le colonel Patrick SecqSon successeur est déjà arrivé à Brive et profite de quelques jours de vacances "pour emménager sereinement avant ma prise de fonction". Les deux hommes se connaissent bien et leurs chemins se sont croisés plusieurs fois. Tous les deux âgés de 43 ans, ils sont issus de la même promotion saint-cyrienne et ont crapahuté ensemble à Coëtquidan. Patrick Seq arrive de Paris où il était professeur à l'école de guerre depuis 1 an. Auparavant, il a servi au 8e RI de Noyon, au 92e de Clermont-Ferrand, à l'école d'infanterie où il était instructeur en même temps que le colonel Goisque. Il a également été officier de liaison en Grande-Bretagne et est d'ailleurs marié depuis novembre dernier à une Ecossaise. Il ne connait pas encore la région mais son camarade de promo lui en a déjà fait un tableau chaleureux.

**********



Vous pouvez lire aussi, sur le 126e RI, nos articles précédents: