Actualités

A la mode de Jadis

  • Publié le 25/07/2011 à 09:51
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Christophe Gerbou montre un chapeau inscrit dans l'exposition vente

Ce qu'aime par dessus tout Christophe Gerbou, c'est la belle fringue, ancienne ou vintage. Pour lui, l'habit a le rang d'objet d'art. Collectionneur très averti, le Briviste organise du 26 juillet à fin août une exposition vente de vêtements du 19e siècle dans sa brocante Jadis, rue des Récollets. Histoire de partager sa passion et surtout de faire du vide... pour à nouveau le remplir. Des petits bijoux.



chaussure"Si je ne voulais que gagner de l'argent, j'irais directement tout vendre à Drouot", annonce d'emblée le collectionneur. "J'ai toujours aimé la mode, que ce soit une robe très ancienne ou de Coco Chanel, mais c'est vraiment devenu une passion depuis 13 ans et l'ouverture du magasin." Il s'est d'abord lancé dans le vintage. "Pendant deux ans, j'ai suivi toutes les ventes Drouot à Paris et lu beaucoup de livres pour me former, connaître l'histoire, les prix..."

Il y a quatre ans, Christophe Gerbou a d'ailleurs organisé une première manifestation avec des vêtements haute couture. Sur le même principe que celle qui se déroulera cet été: une exposition vente. Christophe GerbouMais cette fois avec des vêtements féminins du 19e siècle, robes accessoires, ombrelles, chapeaux, sacs... "Ils proviennent à 80% d'une famille aristocratique de France. Voyez ce jupon porte la couronne de marquis", s'enthousiasme le passionné avant d'exhiber un faux-cul (petit coussin porté sous la robe) ou de déployer une marquise (ombrelle). "Sa doublure était assortie à la robe. C'était grand chic." Rien que du fait main, dans des tissus naturels, aux fines broderies... un travail d'un autre temps.

Christophe Gerbou"Les vêtements de collection sont très rares", affirme ce spécialiste reconnu. "Le problème vient de la conservation. La classe populaire usait les siens jusqu'à la corde et dans l'aristocratie, il s'agissait de tissus précieux, fragiles, qu'on portait très peu. On en changeait les détails pour les remettre. Souvent on les donnait ensuite aux domestiques qui finissaient par les user... Detail couronne de marquis C'est donc assez dur à trouver." Le Briviste en possède à titre personnel une centaine. "J'ai même vendu table et chaises de ma salle à manger pour leur faire de la place", s'amuse-t-il. "J'en vends une partie, parce que je sais que je vais en rentrer d'autres. A travers cette manifestation, j'ai envie d'expliquer la mode. L'idée, c'est que les gens se déplacent pour venir les admirer." Les personnes qui souhaitent d'ailleurs acquérir une pièce devront la réserver et ne la récupéreront qu'à la fin de l'exposition.

**********



AfficheExposition vente de vêtements anciens à la Brocante Jadis, 12 rue des Récollets à Brive.

A partir du mardi 26 juillet et jusqu'à fin août.

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h. Entrée libre. Plus d'infos au 05.55.17.94.48.