Actualités

Le sous-préfet Francis Soutric quitte Brive

  • Publié le 13/07/2011 à 08:40
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Beaucoup de monde hier à la cérémonie de départ du sous-préfet

Francis Soutric était un serviteur de l'Etat apprécié. Et ému hier soir par la densité de l'assistance dans les salons de la sous-préfecture pour sa cérémonie de départ et l'intensité des applaudissements. Son supérieur hiérarchique et ami, le préfet Alain Zabulon, a salué la capacité de ce "grand ensemblier" qui a su piloter des lourds voire épineux dossiers. Francis Soutric est nommé secrétaire général de la préfecture de région Champagne-Ardenne, "une promotion". Son successeur Guy Mascrès prendra ses fonctions le 28 juillet.



Sous-préfet et préfetSon "vieux complice" lui aura apporté un hommage appuyé, dressant le portrait d'un homme sachant faire travailler ensemble les partenaires de l'Etat, soulignant sons "sens de l'écoute", ses capacités à "apaiser les tensions" et "éviter que les conflits ne débordent". En 3 ans et demi, les dossiers n'ont pas manqué pour mettre ces qualités à l'épreuve: nouvel aéroport, accueil des gens du voyage, classement de la butte de Turenne, pôles d'excellence rurale, intercommunalité... Alain Zabulon, préfet de la Corrèze, s'adressant à Francis Soutricmais aussi les épisodes encore plus sensibles qui ont touché Jacob Delafon ou Deshors. Sans oublier l'administration de sa sous-préfecture qu'il a assuré avec "humanité et rigueur".

Francis Soutric réunit ainsi selon le préfet les trois qualités qui fondent "la quintessence du métier préfectoral qu'aucune école d'application ne donne": "rigueur et professionnalisme dans le souci à trouver des solutions", "l'impartialité et le sens de l'intérêt général" et "la fermeté de caractère", a Le sous-préfet Francis Soutricconclu avec un brin de malice Alain Zabulon.

Difficile pour l'homme modeste de prendre la parole après une telle éloge: le sous-préfet en partance a tenu a y associer son équipe. Avec humour, il a survolé son passage, vanté à l'occasion "la convivialité du Sud-Ouest" qu'il a trouvé à Brive et "les relations franches et quelquefois viriles caractéristiques de cette terre de rugby".

Qui dit départ dit cadeaux