Actualités

Le festival de la Vézère s’ouvre en peinture musicale

  • Publié le 13/07/2011 à 13:14
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Mikhaïl Rudy interprète "Tableaux d'une exposition" sur une animation numérisée des œuvres numérisées de Kandinsky

Des images sur de la musique ou de la musique sur des images? Impossible de choisir tant la fusion était parfaite et ouvrait sur une autre dimension. C'est par ce concert exceptionnel que s'est ouvert hier soir à Brive le 31e festival de la Vézère: le pianiste Mikhaïl Rudy interprétait Tableaux d'une exposition de Moussorgski sur une projection imaginée à partir des œuvres du peintre Kandinsky. Le théâtre était comble. Et au comble du ravissement.

Pour connaître les autres concerts et réserver vos billets, consultez le site du festival de la Vézère.



Mikhaïl RudyL'artiste a été littéralement ovationné à quatre reprises, revenant saluer sous une pluie de "Bravo", reprenant pour un public sous le charme des extraits de ces Tableaux de Moussorgski, du Roméo et Juliette de Prokofiev, pour finir par Chopin. "C'est une ouverture réussie. Je pense qu'on aura une belle saison", se réjouissait à la sortie la présidente Isabelle de Lasteyrie du Saillant, ravie de ce lancement au nouveau théâtre de Brive. "C'est quelque chose que nous ne pouvions pas faire ailleurs, dans un église ou au Saillant. Il fallait un lieu qui se prête à la projection simultanée. Comme prochainement pour Songs." Ce concert de comédies musicales avec Karine Deshayes et l'ensemble contraste, autre moment impromptu de l'édition, aura lieu mardi 26 juillet à 20h30 au théâtre municipal.



L'essence des sentiments est ce qui primait hier soir lors de cette représentation intitulée "Quand la peinture rencontre la musique".  Bicentenaire de la naissance de Liszt oblige, Mikhaïl Rudy a d'abord interprété le Sonnet de Pétrarque et la Sonate en si. Petit entracte et enfin a eu lieu ce que tout le monde attendait de découvrir. Un pont entre Moussorgski et Kandinsky, l'inspiration du pianiste et celle du peintre, deux regards qui se retrouvent dans un creuset des arts où chacun se fond pour mieux prendre vie. C'est Mikhaïl Rudy lui-même et son épouse qui ont retrouvé les aquarelles originales annotées par le peintre au musée d"art moderne au Centre Pompidou à Paris ayant servi à la version théâtrale en 1928. Un trésor oublié qu'il a fallu retravailler pour le pousser à renaître en animation numérique répondant à la partition. Emerveillée par le rendu lors d'un concert donné à La Villette en novembre dernier, Isabelle de Lasteyrie du Saillant a programmé cette synchronisation qui donne bien le ton d'une saison qui allie valeurs sures et renouveau.

Le prochain concert du festival aura lieu ce samedi 16 juillet à 20h au château du saillant avec le soliste instrumental de l'année Bertrand Chamayou. Plus d'infos au 05.55.23.25.09 et sur le site du festival de la Vézère qui dispose d'ailleurs d'une billetterie.

piano net pianiste flou


pianiste dans le noir



le salut