Actualités

Brive Plage 2011: l’édition des records

  • Publié le 08/08/2011 à 14:20
  • Par Jennifer BRESSAN
Première soirée où 4.000 personnes étaient présentes

La huitième édition de Brive Plage s'est achevée samedi soir avec la Full Moon Party. L'heure est désormais au bilan. Et avec ses 65.000 spectateurs durant la quinzaine, il est qualifié de "très positif" par le directeur de l'Office de tourisme de Brive et son Pays, Stéphane Canarias qui explique que "cette édition a battu des records de qualité, de fréquentation mais aussi, paradoxalement, de jours de pluie."

Avec ses 65.000 spectateurs sur la quinzaine, l'édition 2011 de Brive Plage a régalé un public de plagistes nombreux et fidèles et ce malgré la pluie qui a souvent menacé (4 jours contre deux en moyenne) mais qui n'aura pas réussi à faire prendre l'eau à la manifestation.

Ben l'Oncle SoulLes cartons des deux premières soirées payantes sont inédits: 4.000 personnes le 22 juillet pour les concerts de Guillaume Grand, Joyce Jonathan et Grégoire et près de 3.000 pour la soirée du 23 juillet avec Inna Modja, Ben l'Oncle Soul et Abd Al Malik. Un total de 7.000 personnes sur le week-end, du jamais vu! Ce succès a conforté les organisateurs à poursuivre dans la voie de cette nouvelle formule qui légitime Brive Plage dans son rôle de festival: "Cette édition est une  marche importante dans l'histoire de Brive Plage", confirme le directeur de l'Office de tourisme de Brive et son Pays, Stéphane Canarias. "Ce succès s'explique aussi par la qualité de la programmation avec des artistes qui déplacent les foules. 30 % du public venait d'ailleurs de départements limitrophes."

La 8e édition bat des records de fréquentationBrive Plage, ce sont aussi et surtout des animations gratuites pour les jeunes (structures gonflables, manège à poneys, piscine, etc) et les grands: "La gratuité est l'un des facteurs déterminants de la venue sur Brive Plage", analysent les organisateurs. C'est la raison pour laquelle l'équipe a fait preuve de nez et d'imagination. D'abord en invitant Byron Kelleher, ancien All Blacks et actuel demi de mêlée du Stade Français pour parrainer le tournoi de la Beach Rugby Cup, ensuite en organisant un flash mob où 2.000 personnes sont venues danser ensemble la même chorégraphie sur le tube de l'été des LMFAO lors de la soirée Beach Party qui a réuni 5.000 spectateurs.

Le pari réussi de cette année laisse place au défi de l'an prochain: faire encore mieux en gardant la formule festival qui a fait ses preuves cette année, sans cesser de surprendre le public fidèle des plagistes qui même sous des trombes d'eau n'a pas déserté le sable.