Actualités

Bientôt un Au Bureau à la place de Maître Kanter

  • Publié le 18/08/2011 à 14:58
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Entourant le député-maire, les deux bailleurs Patrick Guerin (à gauche) et Stéphane Dayre

Après 5 ans d'inactivité, l'ancien restaurant Maître Kanter a enfin trouvé bailleur avec la société GD restauration. Rencontre sur place avec les deux associés brivistes Patrick Guerin et Stéphane Dayre qui ouvriront en janvier 2012 une brasserie bar lounge sous l'enseigne Au bureau.



"Nous avons pensé qu'il n'y avait qu'une enseigne forte pour combattre et faire oublier la précédente", expliquent les deux bailleurs qui ont opté pour la franchise Au bureau.  "C'est une brasserie de qualité avec un ticket moyen à 14 euros, ce n'est pas hors de prix", avance Stéphane Dayre. L'endroit qui disposera d'une partie bar lounge, sera ouvert 7 jours sur 7, avec une prise de commande jusqu'à 23h. Bel atout à Brive! "Le lieu n'aura plus rien à voir", insistent les arrivants, "car nous devons respecter les contraintes de l'enseigne, bar en zinc, décor dans les teintes chocolat, gris et rouge... Et ce sera le premier de France à être équipé du nouveau mobilier de la marque. C'est un projet pilote." En début d'après-midi, les nouveaux bailleurs ont donc présenté à la presse leur projet aux côtés d'un maire visiblement soulagé. Voilà 5 ans que le lieu envié par les organismes financiers (la Ville avait dû faire valoir son droit de préemption) attendait désespérément un repreneur qui perpétue une activité restauration.

"Le cadre sera totalement différent", assurent les deux bailleurs Patrick Guérin et Stéphane DayreIl faudra bien évidemment en passer par des gros travaux pour le propriétaire, la Semabl à qui la mairie a concédé son droit de préemption. Aux 2,45 millions d'euros de rachat et 100.000 euros de dédommagements et intérêts déjà déboursés, la Semabl va devoir ajouter une enveloppe de 150.000 euros pour des travaux de sécurité et d'accessibilité. Les bailleurs en seront eux aussi d'1 million 100.000 euros d'investissement en aménagement, matériel, mobilier et vaisselle. Moyennant quoi, la brasserie devrait ouvrir la troisième semaine de janvier 2012, "dans l'hypothèse la plus optimiste". "Pour l'ouverture, nous comptons faire quelque chose de spécifique qui surprendra beaucoup de gens", annonce Stéphane Dayre ménageant le suspens. Les deux associés exploiteront le rez-de-chaussée avec un concept de salles de réunion à l'étage. Ils ont également prévu des concerts "jazzy" tous les jeudis et un événementiel mensuel.

Il faudra aussi du personnel en nombre pour exploiter la terrasse d'environ 80 places et la brasserie de 110 couverts: "D'abord 18 employés à l'ouverture puis 22 de façon progressive". Les recrutements devraient commencer fin octobre début novembre. Afin de faciliter le démarrage, les loyers des trois premières années seront minorés et retrouveront ensuite le prix du marché. Quant au voisinage d'avec la Taverne du Sommelier qui vient d'ouvrir un peu plus loin sur cette première ceinture, les deux associés ne semblent pas le moins du monde inquiets: "Nous ne sommes pas sur le même créneau. Monsieur Bordas est sur la restauration et nous sur la brasserie, nous sommes complémentaires. Plus l'offre sera intéressante en centre de Brive, plus les gens prendront l'habitude de venir y manger." Les quelques piétons circulant en ce chaud début d'après-midi sur le boulevard Kœnig avaient de quoi s'étonner de ce petit attroupement sur la terrasse désertée. Depuis le temps que rien ne s'y passait!