Actualités

Le colonel Cyrille Berrod quitte le SDIS 19

  • Publié le 31/08/2011 à 10:07
  • Par Marie Christine MALSOUTE
Cérémonie de départ du colonel Berrod, directeur du SDISLe directeur du SDIS 19, Service départemental d'incendie et de secours, quitte la Corrèze pour le Morbihan. Hier soir à Tulle, de nombreux pompiers et personnalités étaient rassemblés pour marquer son départ entre discours et cadeaux souvenirs. L'occasion de saluer l'action de Cyrille Berrod et aussi de faire le point sur un "service de secours pilote".



C'est avec un humour taquin que son adjoint, le lt-colonel Alain Soulier qui assurera d'ailleurs l'intérim jusqu'à ce qu'un successeur soit désigné, a entamé la série de discours marquant cette cérémonie, en remaniant les sigles du jargon professionnel, rebaptisant au passage l'acronyme SDIS en "Souvenir d'une direction imaginative et souriante en Corrèze". Colonel BerrodUn ton repris par le président du conseil d'administration Robert Pénalva qui avec une "réelle sympathie" a salué le "meneur d'hommes attentif" ayant "su faire preuve d'esprit d'innovation dans sa mission" en mettant en place "un service public très efficient malgré les restrictions budgétaires": "les Bretons ont de la chance".

Promu à la tête d'un service départemental important, couvrant 700.000 habitants, Cyrille Berrod franchit "une nouvelle étape dans un parcours qui a commencé jeune, à l'âge de 16 ans, comme sapeur-pompier volontaire 2e classe au centre de secours de Grand cœur en Savoie en 1985" a rappelé le préfet Alain Zabulon, également sur le départ pour les Landes. Le représentant de l'Etat  a résumé le "séjour de 3 ans intense et bien rempli" du colonel qui a "fait du département de la Corrèze un des centres pilotes en matière de formation et d'outils d'alerte", une action d'ailleurs récompensée par le 1er prix de l'innovation du ministère de l'Intérieur. Le préfet a également remercié le colonel pour "son professionnalisme et sa rigueur" allant de pair avec "son calme et sa détermination" notamment dans le dossier de la répartition des secours qui a permis de clarifier le rôle de chacun.

Robert Pénalva a remis la médaille du SDIS au directeur en partence qui lui-même en a remis une au préfet également sur le départLe mot final revenait au partant, satisfait d'avoir rempli sa mission au mieux et de laisser "un département qui dispose d'un service d'urgence d'une qualité exceptionnelle" et "un SDIS performant". Appréciant d'avoir pu travailler en toute confiance avec les services: "Ce serait vraiment agréable de pouvoir trouver cette complicité dans le Morbihan". Restant très professionnel, le colonel a résumé son passage en 3 chiffres: "En 2008, le nombre de secours à personne pour 1.000 habitants, c'est à dire la capacité des secours, était de 25. Aujourd'hui, ce ratio est de 35 pour 1.000." 800.000 euros de fonds d'aide à l'investissement et 6 casernes construites. Dans ses souvenirs, Cyrille Berrod emporte, entre autres, un ballon dédicacé du CABCL, un couteau Coujou "pour ouvrir les huîtres en Bretagne" et comme le préfet Alain Zabulon touché par cette attention, la médaille du SDIS... et déjà une nostalgie de la Corrèze.