Actualités

Hommage aux fous volants

  • Publié le 06/10/2011 à 14:34
  • Par Patrick MENEYROL

mirage 2000NDes avions de chasse dans le ciel de Brive.


L'AIRAC, l'association Interactive pour la Recherche et la mise en valeur des richesses Aéronautiques et spatiales de la Corrèze et des environs, dévoilait un monument commémoratif  pour le centenaire de l'aviation. Un siècle d'aventure humaine et technologique où Brive prend toute sa place.Certains d'entre vous ont surement entendu le bruit caractéristique des réacteurs du Mirage 2000. Plusieurs appareils ont en effet survolé la ville et ses alentours pour rendre hommage aux pionniers de l'aviation. L'un d'eux a fait 2 passages à basse altitude avant de venir se poser sur la piste de Brive-Vallée de Dordogne. Mirage au solCet aéronef est l'un de ceux de l'escadrille 3/4 Limousin basée à Istres et partie prenante des Forces Aériennes Stratégiques chargées notamment de la dissuasion nucléaire.



Une participation effective et amicale de l'armée de l'air française à la cérémonie, organisée à l'aéroport en fin de matinée par l'AIRAC  pour la commémoration du centenaire de l'aviation en Corrèze. L'armée de l'air qui avait poussé la délicatesse jusqu'à mobiliser pour l'occasion un équipage, pilote et co-pilote, originaires du département, l'un étant d'Uzerche, l'autre de Meyssac.

De nombreux passionnés ou anciens pilotes, les autorités civiles et militaires, étaient présents pour découvrir le monument qui se dresse maintenant aux abords de l'aérogare.

Un rocher de granit, de plus de 2 tonnes, présentée comme "la première pierre" du futur musée de l'aéronautique qui devrait voir le jour à quelques mètres de là.

l'avion le rocher et les spectateursUne cérémonie qui a évoqué ce siècle d'aventure en faisant voler autour du monument des cerfs-volants et des modèles réduits.

Un papillon symbolisait le vol animal.

Les pionniers étaient représentés par un superbe "Flyer", la machine des frères Wright, qui fut le premier avion de l'histoire et qui effectua son premier vol en 1903 à Kitty Hawk aux Etats-Unis.

Un hélicoptère et un monomoteur terminaient ce mini ballet aérien.

La manifestation était placée sous les bons hospices d'un parrain et d'une marraine de prestige. La pierre et les parrains

Catherine Maunoury, directrice du musée de l'air et de l'espace du Bourget, 2 fois championne du monde et 7 fois championne de France de voltige aérienne.

Et Jean-Jacques Georges, président de l'Aéro-Club de France. La plus ancienne association de pilotes au monde. C'est elle qui délivra par exemple le premier brevet de pilote de l'histoire de l'aviation à un certain Louis Blériot.

Ils posent ici avec Richard Michaud le président de l'AIRAC.