Actualités

Les nouveaux chefs-d’œuvre de l’Union compagnonnique de Brive

  • Publié le 09/10/2011 à 15:01
  • Par Jennifer BRESSAN



La fête annuelle de l'Union compagnonnique de Brive a été l'occasion de présenter ce matin, à la maison de Cayenne, avenue Firmin Marbeau, les nouveaux chefs-d'œuvre des deux aspirants d'hier reçus compagnons aujourd'hui. Ces pièces, magistrales d'esthétisme, de savoir-faire et d'ingéniosité, viennent s'ajouter aux autres travaux et chefs-d'œuvre exposés dans ce musée des merveilles qui réconcilie l'intellect et le manuel.

Au 17 bis de l'avenue Firmin Marbeau, les travaux des aspirants et les chefs-d'œuvre des compagnons sont tous plus admirables les uns que les autres. Des escaliers en bois s'élevant magistralement dans les airs avec une finesse inouïe, aux portes massives, portails ciselés et toitures parfaites, toutes les maquettes se côtoient et tutoient la perfection. Elles sont empreintes du souci de l'exigence, une des valeurs des Compagnons du tour de France et témoignent de la maîtrise et du cœur que les artisans ont mis dans leur ouvrage. Mais encore du souci qu'ils ont à dépasser les limites du possible et de l'imaginable. En témoigne ce coffret à bijoux en bois qui ne s'ouvre qu'à celui qui en connaît le code et qui sait précisément sur quelle partie de la pièce appuyer. Un tour de force d'ingéniosité, et de beauté.

Le berceau suspende de Xavier Bretel grâce auquel il a été reçu compagnonCe matin, à la maison de Cayenne, deux nouveaux chefs- d'œuvre sont venus s'ajouter à ceux des années passées. Ceux de deux aspirants reçus compagnons: Gérard David, tailleur de pierre, a confectionné une fontaine murale en pierre calcaire de Carennac. Du fait de son poids, les nombreuses personnes à s'être rassemblées pour l'occasion n'ont pu l'admirer qu'en photo. Xavier Bretel est le second aspirant à avoir été reçu compagnon grâce à la réalisation de son berceau suspendu pour lequel il a consacré trois cents heures de travail, "50 heures de création et 250 heures de réalisation. C'est dans un souci de légèreté que j'ai imaginé cette suspension. J'ai voulu apporter au berceau de la poésie, de l'émotion", explique-t-il. Une fois son CAP ébéniste, brevet puis diplôme des métiers d'art en poche, Xavier, fils de compagnon, a entrepris son tour de France de 4 ans, destiné à enrichir tant son savoir-faire que son savoir -être. "C'est pour cela qu'on dit chez nous que "peu importe le sommet, c'est l'ascension qui compte". N'empêche qu'aujourd'hui, Xavier Bretel paraît - à juste titre -  extrêmement fier d'appartenir à cette famille, "une élite ouvrière". Quand à Philippe Soursou, hier sociétaire, il a été admis aspirant grâce à son travail: un montage amovible basculant pour une lunette de visée.

Compagnons9Que les travaux et chefs-d'œuvre soient de bois, de pierre, de métal ou de cuir, qu'ils se rapportent aux métiers de bouche, du bâtiment, ou qu'il s'agisse de lutherie, de tôlerie, de ferronnerie d'art et de gravure, ils témoignent tous d'une excellence et d'une passion pour la matière. Leur réalisation constitue un espace de dialogue entre la main et l'esprit; une synergie qui permet à l'artisan de rivaliser d'ingéniosité.

Le musée est ouvert sur rendez-vous. Infos: 05.55.74.48.99. L'Union compagnonnique a également son centre de formation continue à Brive, l'U.C.F.P.C. Toutes les infos en cliquant ici.




Xavier Bretel

Gérard David, tailleur de pierre, a réalisé une fontaine murale

Philippe Soursou, aspirant

Le travail de Philippe Soursou grâce auquel il a été admis aspirant



Sur l'un des coffret à bijoux