Actualités

Journée d’action unitaire: « Nous sommes tous des ANOVO »

  • Publié le 11/10/2011 à 13:05
  • Par Jennifer BRESSAN
Manifestation contre le plan de rigueur

A l'appel des cinq syndicats CGT, CFDT, FSU, Unsa et Solidaires, la journée de mobilisation interprofessionnelle a réuni près d'un millier de personnes qui ont défilé sur les boulevards de la ville. Au cœur du mécontentement: le plan de rigueur présenté par le gouvernement. La manifestation qui s'est terminée devant la sous-préfecture où une motion devait être déposée, se poursuit à Tulle. Rendez-vous est donné à 15h30 sur la place de la cité administrative.

Voilà deux mois que les syndicats préparent cette journée: "Nous nous sommes mobilisés dès l'instant où François Fillon a lancé son plan de rigueur", explique Jean-Claude Riber, secrétaire général de l'Union locale des syndicats CGT de Brive. Le sujet de leur grogne: le plan d'austérité, mais aussi les salaires, les taxes sur les mutuelles, et tout particulièrement la casse de l'emploi et de l'activité économique sur le bassin de Brive.

les ANOVOEn tête de cortège gros d'environ un millier de personnes, les salariés d'ANOVO, en redressement judiciaire, réunis massivement: "On prévoit de la casse", prévient Eric Meilhac, délégué syndical CGT ANOVO Brive. "Les meilleurs dossiers parlent de reprendre entre 200 et 250 personnes sur les 360 salariés du site de Brive. Un projet qui fait partie des favoris parle même de 70 salariés repris", déplore le délégué. "Dans ces conditions, on espère aujourd'hui peser pour que le gouvernement arrête cette casse. Il existe des solutions avec de véritables projets industriels. Il faut investir sur des emplois durables."

carré foule

"Nous sommes tous des ANOVO", estime Jean-Claude Riber. "On se croirait revenu au XIXe siècle. Ce système amène à la destruction de l'industrie et à la souffrance de toute une partie de la population. Contre cela, nous allons en fin de manifestation déposer une motion au sous-préfet demandant une table-ronde sur l'industrialisation du Bassin de Brive qui se désindustrialise".

L'union locale CGT qui dans le cadre de la démarche unitaire nationale et départementale CGT, CFDT, UNSA a appelé les salariés à l'action est satisfaite de la mobilisation. Seul petit couac provoqué par la présence de Jean-Luc Mélenchon qui animera une réunion publique ce soir à 20h à l'Espace des Trois provinces: la CFDT qui a pourtant pris part à l'organisation de la mobilisation ne s'est pas présentée, craignant la récupération politique. "Jean-Luc Mélenchon est un citoyen comme un autre", estime de son côté Jean-Louis Puydebois pour la FSU 19 également présente. "En tant que syndicat, nous sommes avant tout là pour mener la mobilisation parmi les salariés, les chômeurs et les retraités", avance de son côté Jean-Claude Riber.

Justement, la mobilisation se poursuit à Tulle, dès 15h30 devant la tour administrative.

les indignés

les photographes de Paris

Jean-Luc Mélenchon





ANOVO en tête de cortège





passants regardant passer

une affiche vole