Actualités

Daudet conté par Daudet

  • Publié le 14/10/2011 à 16:18
  • Par Jennifer BRESSAN
Aurélien Daudet conte Daudet

Les Lettres de mon moulin, écrites par Alphonse Daudet et jouées par son arrière-arrière petit fils, Aurélien Daudet: ça risque de faire sourire les suspicieux et d'intriguer les curieux. Ce matin en tout cas, ça a beaucoup fait rire le public de jeunes scolaires venus assister au spectacle. Les prochains sont joués ce soir à 20h30 et demain à 15h et 20h30. Au théâtre des Gavroches. Tarifs: 10 et 7 euros. Infos au 05.55.18.91.71.

Dans son costume noir, chemise blanche, Aurélien Daudet, 38 ans, ressemble plus à un trader qu'à un conteur. De fait, son parcours atypique l'a d'abord mené vers le journalisme économique et financier puis vers l'analyse financière. "Une violente erreur de casting!", lâche-t-il spontanément. "A 29 ans, j'ai tout plaqué et j'ai décidé qu'il fallait désormais que je me consacre à un boulot sérieux". Alors depuis 9 ans maintenant, Aurélien Daudet joue la comédie.

Ce costume impeccable, le comédien va le malmener et le tordre à sa fougue durant une heure de temps, balayant l'impression première, dans L'Arlésienne d'abord comme dans L'Homme à la cervelle d'or, L'Elixir du révérend père gaucher ou encore La Chèvre de Monsieur Seguin. Il donne corps aux mots et aux histoires savoureuses de sa voix singulière et assurée qui maîtrise un débit de parole parfois vertigineux, sans jamais buter.

Aurélien Daudet conte DaudetC'est au moment de sa rencontre avec le metteur en scène Léo Cohen-Paperman que son envie est née de jouer ces contes. "Je lui ai totalement laissé les clés de la mise en scène et du choix des contes. Il n'a d'ailleurs pas choisi les plus connus, excepté La Chèvre de Monsieur Seguin. Mais si on ne l'avait pas fait, on nous aurait jeté le goudron et les plumes", s'amuse-t-il.

la chèvreLes thèmes abordés par Daudet, dont les histoires sont vieilles d'un siècle et demi, n'ont pas pris une ride: "Dans ses contes, on meurt, on rit, on souffre. Ça renvoie à des émotions qu'on éprouve tous, encore aujourd'hui. La vie est dure et fait souffrir mais ça n'empêche pas d'en sourire." C'est un trait de caractère qu'Aurélien aime chez Alphonse Daudet et dont il a hérité comme de cette part enfantine qu'il chérit et s'obstine à préserver. Léger, Aurélien Daudet apparaît aussi libéré du poids d'un nom. A l'image de cette Biquette si célèbre, qu'il sait tant attendue par le public et dont, dans la narration, il se débarrasse si volontiers en la faisant valdinguer dans les airs. Comme un symbole.

intro 2


2


3


5


7


8


9


10


à genoux




de l'eau dans le public



Léo Cohen-Paperman, metteur en scène

nb1


nb2