Actualités

L’âme du marché saisie par onze photographes

  • Publié le 24/10/2011 à 14:45
  • Par Marie Christine MALSOUTE
"Au marché de Brive la Gaillarde": le regard de onze photographes brivistes

Si célèbre que soit notre marché, malicieusement immortalisé par Georges Brassens, aucun livre ne lui avait jamais été consacré. C'est désormais chose faite grâce à l'office de tourisme de Brive et son pays qui a présenté ce matin Au marché de Brive la Gaillarde, un ouvrage photos collectif. Entière liberté a été laissée aux onze photographes brivistes, professionnels ou amateurs, pour saisir l'âme du marché. Remarquable d'humanité!

L'ouvrage édité à l'occasion de la 30e foire du livre y sera bien évidemment présent et les photographes s'y relaieront. Et ce n'est parait-il qu'un début.



Stéphane Canarias, directeur de l'office de tourisme... et photographe amateur Concordance de temps, cette fin d'octobre marque aussi le 30e anniversaire de la mort du poète moustachu. L'auteur d'Hécatombe n'aurait certainement pas boudé cet ouvrage qui a su capter les émotions simples, ambiance, regards, postures... quelquefois avec humour, jouant sur les couleurs et les expressions, mais toujours avec cette sincérité empreinte de bienveillance pour des scènes de vie qui traversent le temps.

"C'est l'une des plus célèbres vitrines de Brive, le premier site visité en été", assure Henri Peyrat, président de l'Office. "C'est inscrit dans les chromosomes des Brivistes. On ne l'exploite peut-être pas suffisamment", ajoute son directeur Stéphane Canarias. D'où l'idée du livre: "On s'est rendu compte qu'il n'y avait pas d'ouvrage consacré aux marchés. Pierre Austruit, participant de l'Atelier photo briviste, découvre l'ouvrageLe projet s'est répandu "un peu par le bouche à oreille". Ils sont onze, professionnels ou amateurs, à signer ce livre. Des participants qui découvraient eux-aussi ce matin le fruit de leur implication, feuilletant avec excitation ce format à l'italienne, cherchant leurs clichés, commentant sur le vif leur ressenti (voir plus bas dans l'article).

"C'est un ouvrage atypique, pour les Brivistes, réalisé par des Brivistes", explique le directeur lui-même partie prenante. "On a laissé libre cours à la créativité des photographes." Chacun s'est d'ailleurs fendu d'un petit texte pour expliquer sa démarche. "Avoir carte blanche, c'est énorme", explique Sylvain Marchou qui signe une bonne partie des clichés. "Ça permet de sortir des sentiers battus et d'obtenir des regards croisés." Au final, la sélection des photos a été difficile "car il y avait une grande hétérogénéité. On a aussi beaucoup hésité sur la couverture et on a opté pour une photo impactante."

Lors de la conférence de presse de présentation

Le livre est tiré à 2.500 exemplaires. Au total, 180 photos, noir et blanc ou couleur, 128 pages et un prix plus que correct, vue la qualité de l'ouvrage: 21 euros. Le photographe professionnel Patrick Fabre feuilletant le livre collectif"C'est un lourd investissement pour l'Office, mais nous voulions qu'il soit accessible au plus grand nombre. On souhaite que ce ne soit qu'un premier tome, qu'il va créer des envies. C'est un sujet sans fin." Les photos sont classées selon 13 thèmes dont certains titres ne manquent pas de saveurs. "On y retrouve bien l'âme du marché, ses rencontres du samedi matin, les souvenirs d'enfance..." Une belle initiative dont se félicite Chantal Feral-Mons, maire-adjoint en charge des marchés.

le livre présenté à Jean-Claude Simiot, représentants des commerçants"Peut-être que les commerçants vont se voir différemment et voir leur impact sur le tourisme à Brive", estime leur représentant Jean-Claude Simiot. "C'est un petit coup de pouce pour en faire un peu plus dans une conjoncture plutôt triste." Car une trentaine d'entre eux ont accepté de se plier à la photo studio à même le marché avec un douzième photographe, Michel Blot, ce qui a débouché sur un poster "Le marché s'affiche" édité par l'Office.

Photographies photographiées

Sur cette foire du livre 2011, vous pouvez également consulter nos articles: