Actualités

PEP 19: entre colère et convention

  • Publié le 03/11/2011 à 10:52
  • Par Michel DUBREUIL
La signature de la convention entre le député maire Philippe Nauche et le président de la PEP Henri Chassagne, en présence de Nicole Chaumont, adjointe chargée de l'enseignement et Robert Lachenaud, directeur de la PEP 19.La Ville de Brive a signé une convention de partenariat avec l'association des pupilles de la Corrèze (PEP 19). A cette occasion son président Henri Chassagne a dénoncé la réduction drastique  des effectifs d'enseignants annoncée par l'inspecteur d'académie pour la rentrée 2012. 16 postes  répartis dans les différentes structures médico sociales dépendantes de la PEP devraient disparaître.


Cela aurait pu être une signature de convention tranquille et sereine. Mais l'actualité en a décidé autrement. "Fin septembre, explique Henri Chassagne, président de la PEP 19, l'inspecteur d'académie nous annonçait brutalement pour la rentrée 2012, le retrait de 9 postes d'enseignants  spécialisés en SESSAD (Service d'éducation spécialisée et de soins à domicile) et CMPP (Centre médico psycho pédagogique) et la suppression de 7 postes de directeurs  d'établissements et services spécialisés  les 3 CMPP, le SESSAD et les 3 IME (Institut médico éducatif). Au total ce sont 16 postes qui seront supprimés sur les 30 que compte l'association". 

Choqué par la brutalité de l'annonce et l'absence de toute explication, Henri Chassagne relève un autre élément étonnant. "Lors du conseil d'administration national qui s'est tenu à Paris le 5 octobre dernier, nous avons pu vérifier que la Corrèze était le seul département en France à subir une telle suppression massive qui met en péril le maintien  de ces structures médico sociales indispensables, et par conséquence l'accueil des enfants handicapés, et le soutien aux élèves à besoins particuliers". De son côté, la Ville de Brive, par la voix de son député-maire Philippe Nauche a également protesté contre ce désengagement de l'Etat.

 Henri ChassagneHenri Chassagne et Philippe Nauche ont par la suite signé la convention de partenariat qui porte sur trois actions. la solidarité école, les CMPP et la Maison départementale des  ados.

  • Solidarité Ecole: Elle  répond à la mission historique  de la PEP 19, à savoir  favoriser la réussite scolaire en soutenant les familles les plus défavorisées pour éviter aux jeunes enfants l'interruption précoce de la scolarité et leur permettre l'accès à toutes les activités de l'école. En 2010 une centaine de jeunes Brivistes ont été ainsi soutenus pour un engagement annuel de 5.000 euros qui sera pris en charge pour moitié par la Ville.

  • CMPP: La PEP 19 a mis en place un lieu d'écoute et d'accueil "Le Pays Vert", en direction des très jeunes enfants de 0 à 4 ans, leurs parents et leur famille, dont l'objectif est d'apporter aide et soutien à la parentalité, mais également d'accompagner les professionnels de la petite enfance. Dans ce cadre, la Ville prendra en charge la moitié du loyer annuel du CMPP soit 3.338 euros. 

  • Maison départementale des ados:  Lieu d'accueil, d'écoute, d'information de suivi et de prise en charge des adolescents, de leurs familles et des professionnels concernés, la Maison des ados de la Corrèze joue un rôle essentiel dans cette période de la vie où tout peut se jouer. Après l'accord du Conseil municipal, la Ville apportera un soutien financier progressif à cette structure: 7.000 euros en 2011, 10.000 euros en 2012 et 12.000 euros en 2013.